World Organisation for Animal Health

Font size:

Language :

Search:

Advanced search

Home > For the media > Press releases

La rage continue à tuer, notamment en Afrique et en Asie

Paris, 9 août 2010 - De nombreux cas humains mortels de rage concernant surtout des enfants, apparaissent quotidiennement en Afrique et en Asie, par exemple en Indonésie et aux Philippines. Ces cas sont liés en grande majorité à la prolifération de chiens errants, ayant ou non des propriétaires.

Une prévention efficace de ces cas de rage humains repose sur le contrôle des populations de ces chiens errants. L'OIE a adopté et publié des normes internationales à cet effet et en recommande l'application permanente dans le monde (Titre 7, Code sanitaire pour les animaux terrestres de l'OIE  2010; http://www.oie.int/fr/normes/mcode/fr_chapitre_1.7.7.htm).

« Lorsque les conditions locales le permettent, la vaccination des chiens constitue cependant la mesure la plus efficace son coût étant dans tous les cas très inférieur au coût du traitement des personnes mordues, » explique le Dr Bernard Vallat, Directeur général de l'OIE. Ceci est néanmoins très difficile à mettre en œuvre dans les pays en développement. A titre d'exemple certains auteurs estiment que le coût moyen de stérilisation et de vaccination avant de relâcher un chien errant capturé s'élève à environ 100 $ US, alors que des dizaines de milliers de chiens sont concernés dans ces pays. L'aide internationale s'avère donc indispensable le plus souvent.

De grands espoirs sont placés dans la mise au point de vaccins par voie orale destinés aux chiens errants, car leur capture suivi de leur vaccination par voie parentérale s'avère souvent très difficile pour des raisons logistiques et économiques.

L'OIE souhaite que les sociétés multinationales impliquées dans la mise au point de vaccins contre la rage des chiens accélèrent les recherches visant à produire dès que possible des vaccins efficaces par voie orale à coût raisonnable.

Afin de contribuer à proposer des solutions à ces graves problèmes l'OIE organise une Conférence mondiale à Séoul (République de Corée) les 7, 8 et 9 septembre 2011 intitulée : « Conférence mondiale sur la lutte contre la rage : la prévention à la source animale est la solution la plus durable » (http://www.oie.int/downld/ANNOUNCEMENT_MEETING/Rabies/F_Annonce.pdf)

« Dans tous les cas, une faible part des budgets consacrés aux traitements des personnes mordues permettrait de gérer de façon satisfaisante au niveau mondial la situation sanitaire des espèces animales domestiques et sauvages sensibles à la rage. » ajoute le Dr Vallat.

Informations complémentaires

Portail web de l'OIE sur la rage
http://www.oie.int/?id=576


Journée mondiale contre la rage
28 septembre 2010
http://www.worldrabiesday.org/EN/Our_Partners/Co-sponsors.html?q=partners_cosponsors_en.php

Top