Introduction
Objectifs
Programme
Comités
Visa
Lieu de la conférence
Informations générales
Inscription
Hébergement
Transport
Appel à posters
Presentations, Posters et  Recommandations
Publications
Centre médias



Contact :

Courriel électronique: events_secretariat@oie.int
Tel: 33 (0) 1 44 15 18 65
Fax: 33 (0) 1 42 67 09 87
Organisation mondiale de la santé animale (OIE)
12 rue de Prony, 75017 Paris
FRANCE

Publications 

 Bio

La réduction des menaces biologiques
Vol. 36 (2), août 2017, Trilingue
ISBN 978-92-95108-31-8
21 3 29,7 cm, env. 300 p.
Réf. : R 36 (2), Prix : 70 €

[Commander]

 


Auteur(s) : Tammy Beckham, ed.
Résumé : Les maladies animales (zoonoses incluses) ont un impact négatif potentiel sur l’économie, l’environnement, la société et la santé publique.

On estime aujourd’hui que près de 60 % des maladies affectant l’être humain et plus de 80 % des agents pathogènes susceptibles d’être utilisés à des fins de bioterrorisme sont d’origine animale. Le taux actuel d’émergence et de propagation des maladies animales, zoonoses incluses, a atteint des niveaux sans précédent. Ce phénomène semble être la conséquence de pratiques d’élevage de plus en plus intensives, mais aussi de déplacements de portée planétaire, de pressions exercées par l’homme sur les écosystèmes et de tensions sociales accrues.

Ce numéro fait le point sur les agents pathogènes d’origine animale et zoonotique utilisés en tant qu’armes biologiques. Après un rappel historique, l’ouvrage évalue les tendances et les menaces contemporaines et examine également les possibilités d’utiliser les animaux en tant que sentinelles pour détecter l’apparition de foyers dans les populations animales et/ou humaines, quelle que soit la cause de ces foyers (naturelle, accidentelle ou intentionnelle).

L’ouvrage cherche à évaluer les effets que les agents pathogènes d’origine animale ou zoonotique peuvent avoir sur l’économie, sur les équilibres sociaux, sur la sécurité alimentaire et sur la santé publique. Il présente ensuite les dispositifs élaborés actuellement au niveau international pour faire face aux attaques biologiques et explore les mécanismes des Nations Unies en cas d’allégation d’utilisation d’armes biologiques. Enfin, il résume les dernières avancées technologiques en matière de détection précoce, de surveillance et de réaction en cas d’évènement sanitaire. Il s’achève sur un examen des systèmes visant à renforcer la biosûreté et la résilience mondiales et des considérations relatives aux méthodes permettant de pérenniser ces systèmes.

 

 

2 

Biological Threat Reduction Proceedings of the first OIE Global Conference on Biological Threat Reduction
Paris, France, 30 June–2 July 2015
2017
ISBN 978-92-95108-49-3
29.7 x 21 cm, 186 pp.
Ref.: A 245, Price: 30 €
In English
[Commander]


Résumé
: La première Conférence mondiale de l’OIE sur la réduction des menaces biologiques a été organisée en étroite collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), avec les objectifs suivants : mettre la réduction des menaces biologiques à l’ordre du jour des Services vétérinaires des Pays membres de l’OIE ; renforcer les liens entre le monde de la santé et celui de la sécurité, en sollicitant l’implication des principaux partenaires de la santé publique, de la santé animale et du secteur de la sécurité ; promouvoir le cadre international régissant la santé humaine ainsi que celui de la santé animale, comme éléments clés de la des menaces biologiques ; élaborer une feuille de route axée sur l’amélioration et la coordination des mécanismes actuels de sensibilisation et de renforcement des systèmes de santé.

Ces actes comprennent les exposés de 32 orateurs, dont des représentants d’organisations internationales, des représentants des gouvernements nationaux, des décideurs politiques, des centres de référence de l’OIE et des donateurs, ainsi que des experts en sciences et en études économiques appliquées.

 

3 

Catastrophes biologiques d’origine animale
Le rôle et la préparation des Services vétérinaires et de santé publique 
Revue scientifique et technique
Vol. 25 (1), 2006
ISBN 92-9044-661-7
21 x 29,7  cm, 461 p.
Réf. : R25(1), Prix : 60 €
 Trilingue 

[Commander]

 


Auteur(s) : M. Hugh-Jones; Ed
Résumé : C’est l’efficacité avec laquelle nous nous préparons à faire face à l’apparition des maladies traditionnelles et émergentes qui nous donnera la capacité et la confiance nécessaires pour lutter contre les foyers provoqués au moment et à l’endroit où ils se manifestent. La planification et la formation doivent donc se fonder sur des modèles valides. Pour empêcher que la population ne panique, il faut que la communication soit transparente. Les laboratoires doivent pouvoir réagir aux brusques augmentations de la demande et de la recherche médico-légale. L’application conforme des normes de l’OIE par les Services vétérinaires, la détection et la réponse rapide sont traitées dans la présente publication par des experts reconnus.

Documents en accès libre et gratuit:

 

4 

Stratégie pour la réduction des menaces biologiques 
https://goo.gl/C9s1KE
Janvier 2016
21
x 29,7 cm, 8 p.


Dans le cadre de son mandat consistant à améliorer la santé animale, la santé publique vétérinaire et le bien-être animal dans le monde, l’OIE prend extrêmement au sérieux la menace posée par la dissémination accidentelle ou délibérée d’agents pathogènes d’origine animale. La stratégie de l’OIE visant à réduire les menaces biologiques est axée sur le renforcement, l’amélioration et l’amplification des relations réciproques entre les systèmes de santé et de sécurité existants.

5 

Bulletin n° 3, 2015
Réduire les menaces biologiques grâce à des systèmes de santé animale résilients 
http://www.oie.int/fileadmin/Home/fr/Publications_%20%26_Documentation/docs/pdf/bulletin/Bull_2015-3-FRA_new.pdf

 

 2

La réduction des menaces biologiques fiche d’information 
http://www.oie.int/fileadmin/Home/fr/Media_Center/docs/pdf/Fact_sheets/BIOTE_FR.pdf

 

 

Organisation mondiale de la santé animale • 12 rue de Prony 75017 Paris (France) • Tel.: 33(0)1 44.15.18.88 • Fax: 33(0)1 42.67.09.87 • www.oie.int • oie@oie.int
Organisé grâce au financement du Programme de réduction de la menace des ADM - Affaires mondiales Canada, de l’Union européenne, du Gouvernement du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, ainsi que de l’Agence de défense pour la réduction des menaces du Département de la Défense des Etats-Unis. L’OIE souhaite également remercier l’Agence canadienne d’inspection des aliments pour leur large soutien dans l’organisation de cette conférence.
OIE
OIE
OIE

OIE