CONTEXTE

La rage est une zoonose largement répandue dans le monde, à la fois négligée et fortement sous-déclarée malgré un taux de létalité pouvant atteindre 100 % chez l’homme comme chez l’animal.

La rage humaine transmise par les chiens provoque des dizaines de milliers de décès humains chaque année bien qu’elle soit évitable à 100%.
Plus de 95 % des cas humains de rage sont dus à des morsures de chiens infectés, les enfants étant les premières victimes ; ils surviennent principalement dans des communautés rurales reculées d'Afrique et d'Asie, où la prise de conscience de la maladie et l'accès à la prophylaxie post-exposition sont limités, voire inexistants. Or, il existe des outils appropriés pour éradiquer la rage humaine transmise par les chiens, ce qui n'est pas le cas pour de nombreuses autres zoonoses. L'éradication à la source de la rage transmise par les chiens est possible grâce à la vaccination des chiens, mais elle suppose également de prévenir et de traiter les morsures, d'élever le niveau de prise de conscience auprès des populations et d'améliorer l'accès à la prophylaxie post-exposition.

C'est dans ce contexte que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE), en collaboration avec l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et avec le soutien de l'Alliance globale contre la rage (GARC), organisent la Conférence mondiale sur « l'élimination mondiale de la rage humaine transmise par les chiens : Agissons maintenant ! »

Cette conférence réunira des représentants des ministères de la santé et des services vétérinaires, des coordinateurs nationaux de la lutte contre la rage issus des Pays Membres, des experts des secteurs de la santé humaine et vétérinaire et des organisations internationales, des décideurs, des spécialistes d'autres secteurs, des organisations non gouvernementales, des donateurs et des représentants du secteur privé.


OBJECTIVES


1. Diffuser les résultats qui valident le concept pour l'élimination de la rage humaine transmise par les chiens dans différentes situations et explorer les possibilités d'expansion et de durabilité dans d'autres régions endémiques.

2. Mettre en place un soutien et un cadre d'investissement pour œuvrer à l'élimination de la rage humaine transmise par les chiens avec l'aide de différentes parties prenantes nationales, régionales, mondiales et autres, y compris le secteur privé.

3. Promouvoir une approche collaborative intersectorielle entre les secteurs de la santé humaine et animale et d'autres, basée sur le concept « Une seule santé ».

4. Dégager une vision prospective basée sur un objectif commun, en collaboration avec les donateurs et les parties prenantes en vue d'éliminer la rage humaine transmise par les chiens.