Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Solidarité > Enseignement vétérinaire

Enseignement vétérinaire

 

Fournir un enseignement vétérinaire de haute qualité est capital pour doter les futurs vétérinaires des connaissances nécessaires pour exercer de manière efficace et réellement soutenir les Services Vétérinaires. Cependant, dans de nombreux pays (notamment dans bon nombre de pays en voie de développement et en transition), la qualité de l’enseignement vétérinaire n’est pas à la hauteur des exigences requises pour garantir des Services Vétérinaires hautement qualifiés. Ceci a donc mis en lumière le besoin d’un renforcement de l’enseignement vétérinaire, avec une attention particulière portée sur la création de compétences minimales et l’harmonisation des éléments clés du cursus, afin de faciliter la mobilité internationale des vétérinaires.

Les Recommandations de l’OIE sur les compétences minimales attendues des jeunes diplômés en médecine vétérinaire pour garantir la qualité des Services vétérinaires nationaux fournissent une base pour l’enseignement et la formation des vétérinaires souhaitant poursuivre leur carrière dans les composantes publique ou privée des Services vétérinaires nationaux. Ces Recommandations préparent les jeunes vétérinaires diplômés à promouvoir la santé publique vétérinaire mondiale et s’appliquent à tous les Pays Membres de l’OIE.   

Afin de soutenir ces recommandations, l’OIE a conçu des lignes directrices pour un modèle de cursus de formation initiale vétérinaire. Il est fortement recommandé aux établissements d’enseignement vétérinaire des Pays Membres de l’OIE de consulter ces lignes directrices lorsqu’ils mettent en place une formation de médecine vétérinaire. Les Lignes directrices pour un cursus de formation initiale vétérinaire constituent une base à laquelle on peut ajouter des besoins nationaux et conditions locales. Ces Lignes directrices sont destinées principalement aux pays en voie de développement et en transition, en tant qu’étape initiale dans l’amélioration et le développement des Services vétérinaires nationaux. 

En vue d’améliorer la compétence et l’expertise institutionnelles dans ces pays, l’OIE a développé son programme de jumelage entre Etablissements d’Enseignement Vétérinaire. Chaque projet relevant de ce programme est un partenariat entre un ou plusieurs Etablissement(s) d’Enseignement Vétérinaire reconnu(s) ou accrédité(s), appelé(s) Etablissement(s) « tuteur(s) », et un Etablissement d’Enseignement Vétérinaire « candidat ». Le but global du Programme de l’OIE pour le Jumelage entre Etablissements d’Enseignement Vétérinaire est de favoriser un enseignement vétérinaire de qualité par le biais d’échanges entre enseignants et étudiants, permettant ainsi une meilleure répartition géographique de vétérinaires correctement formés. Le Guide de l’OIE pour les Projets de Jumelage entre Etablissements d’Enseignement Vétérinaire* explique en détails la portée et les processus liés à un projet de jumelage. La durée du projet dépendra de son ampleur. Les projets de jumelage de l’OIE ont une durée minimale d’un an et maximale de trois ans (des prolongations peuvent être envisagées).

Contact : Dr Alain Dehove (alain.dehove@oie.int)

*Nouvelle édition disponible en anglais

Enseignements, expériences et résultats

 

 

 

Haut