Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Solidarité > Enseignement vétérinaire > Conférences mondiales de l'OIE sur l’enseignement vétérinaire

Conférences mondiales de l'OIE sur l'enseignement vétérinaire

Le renforcement de l’enseignement vétérinaire dans le monde est une des clés de voûte de l’amélioration durable des composantes du secteur public et du secteur privé des Services vétérinaires dont la qualité est un bien public mondial.

Pour répondre à l’objectif fixé de permettre à tous les habitants de la planète de se nourrir dans des conditions de sécurité sanitaire optimales à l’heure où les échanges internationaux s’intensifient, tous les pays dépendent des performances de leurs Services vétérinaires pour assurer le bon déroulement de la mise en œuvre de leurs politiques en matière de production animale, d’aquaculture et de sécurité sanitaire des aliments, de même que pour prévenir et contrôler de manière efficace n’importe quelle catastrophe biologique. Les vétérinaires, ainsi que les autres professionnels responsables de cette mission importante, doivent être correctement formés non seulement en santé et bien-être des animaux mais aussi en santé publique vétérinaire. La sécurité sanitaire des aliments et le contrôle des zoonoses relèvent notamment du champ de compétence des vétérinaires dont l’importance a été reconfirmée à la suite de l’apparition récente de l’épidémie de syndrome respiratoire du Moyen-Orient, de celle de la maladie due au virus Ebola et de celle de l’influenza aviaire ; ces épidémies ont engendré de graves conséquences pour la santé publique.

L’OIE a organisé, en octobre 2009, la première Conférence mondiale sur l’enseignement vétérinaire autour du thème de discussion suivant « Un enseignement vétérinaire qui bouge pour un monde plus sûr », à Paris (France). Cette conférence a abordé la question des inégalités et des lacunes observées au niveau des programmes d’études de médecine vétérinaire à l’échelon mondial et a permis d’identifier la nécessité de définir les compétences minimales que doit avoir acquis tout jeune diplômé en médecine vétérinaire pour exercer sa profession dans les composantes tant privée que publique des Services vétérinaires quel que soit le pays d’appartenance (programme et recommandations). L’OIE, en réponse aux recommandations adoptées au cours de la conférence, a mis en place, en 2010, un groupe ad hoc sur l’enseignement vétérinaire, en bénéficiant du soutien de doyens d’établissements d’enseignement vétérinaire sélectionnés sur les cinq continents.

La deuxième Conférence mondiale de l’OIE sur l’enseignement vétérinaire, tenue à Lyon (France) les 13 et 14 mai 2011, a été l’un des temps forts de la Semaine mondiale vétérinaire » et un des événements marquants du 250e anniversaire de l’enseignement et de la profession vétérinaires. Les participants à la conférence ont validé les travaux de l’OIE sur l’élaboration d’un cursus de base de l’enseignement initial permettant de traiter la question des compétences minimales des jeunes diplômés, ont mis en exergue le rôle dont sont investis les Ordres vétérinaires et ont encouragé l’OIE à concevoir le concept de jumelage applicable au contexte de l’enseignement vétérinaire (recommandations).

La troisième Conférence mondiale de l’OIE sur l’enseignement vétérinaire et sur le rôle des Ordres vétérinaires s’est déroulée à Foz de Iguazu (Brésil) du 4 au 6 décembre 2013. La conférence, à laquelle ont pris part plus de 1 000 participants issus du monde entier dont des représentants d'Ordres vétérinaires, des doyens d’établissements d’enseignement vétérinaire et des Délégués de l’OIE venant de 110 pays, a traité de la nécessité d’atteindre un meilleur niveau de qualité et d’harmonisation dans l’enseignement vétérinaire à l’échelle internationale et du rôle essentiel joué par les Ordres vétérinaires dans l’appui aux actions de renforcement de la qualité de l’enseignement vétérinaire et dans l’encadrement des vétérinaires et des paraprofessionnels vétérinaires pour garantir leur qualité professionnelle et les normes déontologiques (programme et recommandations).

Une liste mondiale d’établissements d’enseignement vétérinaire a été dressée pour répondre à l’une des recommandations adoptées au cours de la troisième Conférence mondiale de l’OIE, en s’appuyant sur les informations qui lui ont été communiquées par les États membres.

La quatrième Conférence mondiale de l’OIE sur l’enseignement vétérinaire s''est tenue, grâce à la généreuse contribution du Royaume de Thaïlande, à Bangkok du 22 au 24 juin 2016. Les principaux objectifs de cette manifestation ont été premièrement de rendre compte de l’état d’avancement de la mise en œuvre des recommandations découlant des conférences précédentes sur la formation initiale et deuxièmement de procéder à des échanges de vues sur les pratiques d’enseignement susceptibles d’offrir une meilleure façon d’éduquer les futurs vétérinaires. L’OIE se félicite du très bon déroulement de cette nouvelle conférence qui a rassemblé de nombreux participants venant du monde entier. Pour de plus amples informations à propos de cette manifestation, veuillez cliquer sur le lien suivant.