Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil

Présentation

Le programme d’amélioration du bien-être animal de l’OIE a été développé pour s’intégrer dans un programme dédié au renforcement des capacités sous forme de module pour aider les pays bénéficiaires à mettre en œuvre les normes de l’OIE relatives au bien-être animal dans le cadre du transport par voie terrestre et de l’abattage des animaux. A ce jour, le programme de formation a été appliqué au transport et à l’abattage des bovins, des ovins et des porcs.

Le programme de formation est conçu comme un programme de formation destiné aux formateurs en vue d’instruire des groupes d’experts qui, une fois formés, seront capables de :

  • former dans leur pays d’autres vétérinaires et membres du personnel technique attachés aux abattoirs afin que ceux-ci appliquent, avant   l’abattage et pendant l’abattage, les meilleures pratiques en vigueur ;
  • aider les autorités compétentes à mettre en œuvre les normes de l’OIE relatives à l’abattage et au transport ;
  • aider les universitaires à préparer le matériel pédagogique sur « le bien-être animal avant et pendant l’abattage » destiné aux étudiants de premier cycle universitaire.

 

Le programme se termine par un atelier où les apprenants restituent les connaissances acquises pendant la formation devant un jury composé d’enseignants d’écoles vétérinaires et de collègues et acteurs issus du milieu de l’industrie. Cet atelier final permet de prouver que les apprenants ont acquis de nouvelles compétences de manière à étendre, aligner et renforcer l’importance de la formation sur le bien-être animal et l’application des normes de l’OIE relatives à la protection des animaux devant un auditoire composé de personnels enseignants d’écoles vétérinaires et d’acteurs-clé du secteur.

Lorsque l’action de formation est terminée, l’OIE continue à fournir un support didactique car les apprenants sont à leur tour appelés à dispenser une formation à leurs collègues. Ce support se matérialise entre autres par des consultations et un libre accès au matériel audio-visuel que l’OIE a préparé dans le cadre de cette initiative.

Approche de la formation

Chaque session complète de formation destinée aux formateurs est conçue pour impacter trois cibles d’apprentissage : celui d’ordre cognitif (connaissances théoriques), celui d’ordre psychomoteur (connaissances pratiques ou habiletés psychomotrices) et celui d’ordre affectif (habiletés socio-affectives ou valeurs).

Le programme de formation qui a été construit à partir de cette approche se compose d’une formation théorique en salle, d’une formation pratique sur le terrain et d’un enseignement à distance individuel. Notre objectif est de maintenir un équilibre entre formation scientifique et formation pratique tout en accordant suffisamment de temps aux participants pour comprendre, reconnaître et valoriser des pratiques exemplaires du point de vue du bien-être animal.

L’importance de la compréhension du comportement de l’animal et la façon dont il perçoit son environnement sont enseignées aux bénéficiaires de la formation. Ceux-ci apprennent à évaluer, du point de vue de l’animal, la conception des installations et l’interaction entre les opérateurs et les animaux, en abordant les ajustements susceptibles d’être apportés au niveau de la conception desdites installations et des procédures de manipulation des animaux pour travailler à la création d’un environnement moins stressant, contribuant ainsi au bien-être de l’animal.

Des exercices pratiques sont organisés dans les abattoirs dont la conception répond aux règles établies dans lesquels les participants peuvent observer la façon dont certains types conceptuels et certaines pratiques de manipulation des animaux fonctionnent mieux que d’autres.

La formation est divisée en trois sessions.

Pendant la première session de formation, les participants se voient inculquer les concepts de base du bien-être animal et ses modes d’évaluation, la discrimination entre le stress et l’anxiété et la raison pour laquelle le respect du bien-être animal est important durant les phases de pré-abattage et d’abattage. Ils sont renseignés sur les comportements résultant de l’inné et d’un apprentissage des animaux et sur leurs perceptions sensorielles ainsi que sur la façon dont ils peuvent tirer profit de ces renseignements lors de la manipulation des animaux et dans la conception des installations pour faciliter la circulation des animaux. Puis ils étudient les recommandations élaborées par l’OIE sur le transport des animaux qui englobent la préparation et la planification du transport, les opérations de chargement et de déchargement, l’hébergement et la conception des locaux d’hébergement, l’inspection ante mortem, les techniques d’immobilisation avant étourdissement ou abattage, les méthodes d’étourdissement et les principes d’un étourdissement efficace, en sus de l’abattage sans étourdissement.

La formation pratique sur le terrain inclut :

  • la reconnaissance des zones de fuite d’animaux en groupe ou individuels et des points d’équilibre,
  • l’utilisation du point d’équilibre pour séparer un petit groupe d’animaux du troupeau dans un enclos et le faire sortir de cet enclos,
  • l’utilisation de la zone de fuite et d’outils pour conduire les animaux jusqu’aux caisses de transport et les y charger,
  • l’utilisation des principes du point d’équilibre pour faire avancer ou faire reculer les animaux dans les couloirs de contention,
  • la comparaison de différentes conceptions de locaux d’hébergement, de rampes et de couloirs de contention,
  • la prise de conscience des sources de distraction existant au niveau de la conception des rampes et des couloirs de contention,
  • l’anatomie de base de l’équipement d’étourdissement (le cas échéant).

 

Pendant la seconde session de formation, les participants acquièrent des connaissances sur les différents modes d’apprentissage des apprenants et sur la façon de structurer les programmes de formation pour faciliter un apprentissage rapide. Mis en situation de formation, les participants préparent leur propre exposé, le présentent devant leurs collègues et analysent de manière collective les réalisations des autres participants.

A l’issue de la troisième session de formation, tous les participants suivent un séminaire de deux jours destiné aux acteurs locaux du secteur et aux universitaires sur la notion de bien-être animal durant les phases de pré-abattage et d’abattage. Ce séminaire fournit également une plateforme pour préparer les participants à leur rôle de futur formateur.

Structure du programme de formation

Photographies illustrant des programmes de formation

Formation en Indonésie, octobre 2012 – janvier 2013

Formation destinée au Bureau de l’industrie animale aux Philippines (BAI), en février - avril 2014

Training2Formation en Turquie, juin – août 2013

Formation au Vietnam, octobre – décembre 2013

Formation en Jordanie (destinée aux participants venant d’Égypte et de Jordanie), en janvier - mars 2014

Formation destinée au Service national de l’inspection des viandes (NMIS) aux Philippines, en janvier - avril 2014

Formation avancée sur le bien-être des porcs s’adressant aux participants venant du BAI et du NMIS, aux Philippines, en juin - juillet 2014

Formation en Thaïlande, en mai - juin 2014

Formation à Oman (destinée aux participants venant du Liban, du Yémen et d’Oman), en mai - septembre 2014

Formation en Iran, en septembre - novembre 2014

Formation en Corée du Sud, en septembre - décembre 2014

Formation en Israël, en octobre - décembre 2014