Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Expertise scientifique  > Informations spécifiques et recommandations > Déplacements internationaux de chevaux de compétition

Facilitation des déplacements internationaux des chevaux de compétition

 

 Partenariat OIE - IHSC pour des mouvements internationaux de chevaux de compétition sûrs au plan sanitaire

Les déplacements internationaux de chevaux de compétition sont de nos jours une pratique fréquente au niveau mondial. L’OIE et la Confédération internationale des sports de chevaux (IHSC) sont unies dans un partenariat public-privé pour soutenir les mouvements transfrontaliers des chevaux de compétition.

Cette collaboration permet le développement d'outils alternatifs, sur la base des normes déjà existantes dans le Code sanitaire pour les animaux terrestres de l'OIE -notamment le zonage et la compartimentation, tels que:

-L'établissement de zones indemnes de maladies des équidés (EDFZ) pour accueillir des manifestations sportives internationales et faciliter le retour des chevaux participants dans leur pays d'origine.

- Le cadre HHP (Chevaux de haute performance à statut sanitaire élevé) permettant aux pays et aux régions d'harmoniser leurs exigences sanitaires en matière d'importations temporaires et de retour des chevaux de compétition.

L'OIE et l'IHSC apportent un soutien actif aux régions afin de renforcer les capacités d'importations temporaires sures au plan sanitaire de chevaux de sport à des fins de compétition, notamment en soutenant la mise en œuvre de ces outils alternatifs.

Chevaux de haute performance à statut sanitaire élevé («chevaux HHP»)

Les principes généraux du cadre HHP, ainsi que des informations sur les mesures de gestion et de biosécurité pour les chevaux HHP sont disponibles comme suit :

-  Les Normes internationales sur les principes généraux pour l'établissement d'une sous-population de chevaux à statut sanitaire élevé sont définies dans le Code sanitaire pour les animaux terrestres - Chapitre 4.16. Elles représentent une extension du concept de compartimentation tel que défini dans le Code sanitaire pour les animaux terrestres (Chapitre 4.3. Zonage et compartimentation).

- Les lignes directrices de l'OIE pour la gestion des chevaux HHP, y compris les dispositions détaillées en matière de biosécurité et les certificats vétérinaires modèles HHP, sont définies dans le Manuel HHP.

Le statut sanitaire élevé des chevaux HHP résulte de l’application de conditions standard HHP portant sur la supervision vétérinaire, l’identification et la traçabilité ainsi que sur la conformité à des mesures de biosécurité visant à mettre en place et maintenir à tout moment, une séparation fonctionnelle entre les chevaux inclus dans la sous-population HHP et les autres équidés, y compris sur leur lieu de résidence habituelle, aux lieux où se déroulent les compétitions internationales et lors du transport. Cette conformité fait l’objet d’une supervision constante.

Une évaluation des risques (Stratégies d'atténuation des risques HHP) a démontré que, sous réserve que les conditions standard HHP soient continuellement respectées, les exigences sanitaires spécifiques pour l'importation temporaire de chevaux HHP à des fins de compétition peuvent être limitées à six maladies: peste équine, encéphalomyélite équine vénézuélienne, grippe équine, anémie infectieuse équine, morve et piroplasmose équine.

Les modèles de certificats vétérinaires HHP énumérant les exigences sanitaires spécifiques pour ces six maladies pour la certification initiale des chevaux HHP et pour les voyages ultérieurs sont disponibles en tant que documents de référence (Manuel HHP). Après qu'un « certificat vétérinaire initial HHP » a été émis pour entamer un voyage HHP, un cheval HHP peut voyager vers plusieurs destinations en utilisant plusieurs exemplaires du « certificat vétérinaire HHP de continuation », jusqu'à un maximum de 90 jours avant de retourner dans le pays de résidence habituelle.

Zones indemnes de maladies des équidés (EDFZ)

L’établissement d'une zone indemne de plusieurs maladies équines spécifiées («Zone indemne de maladies des équidés» - EDFZ) peut être envisagé par les pays qui souhaitent accueillir un événement sportif équestre international mais où le contrôle et l'éradication de toutes les maladies des équidés sur la totalité du territoire n'est pas possible ou atteignable.

La mise en place d'une EDFZ est une extension du concept de zonage tel que défini dans le Code sanitaire pour les animaux terrestres (Chapitre 4.3: Zonage et compartimentation). La séparation de la sous-population à l'intérieur de l’EFDZ de la population générale (équins et autres espèces en dehors de l’EDFZ) est réalisée par la mise en œuvre stricte de la biosécurité, de l'identification et de procédures de contrôle des mouvements et de certification. Cette séparation assure que les chevaux au sein d'une EDFZ sont protégés contre les maladies qui pourraient survenir dans d'autres parties du pays et vice-versa.

Des lignes directrices pour soutenir les pays dans la mise en place d’une EDFZ sont disponibles comme suit:

-    Principles for the temporary establishment of Equine Disease Free Zones. A paper for the information of OIE Members. August 2013

-    Framework for the establishment of an Equine Disease Free Zone

Les Membres qui souhaitent faire l’autodéclaration d’une EDFZ à l'OIE sont invités à suivre la Procédure pour une demande de publication d'une auto-déclaration de statut sanitaire indemne par l'OIE.

La liste des Membres ayant fait l’auto-déclaration d’une EDFZ est disponible : depuis 2017   -   avant 2017.