Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Expertise scientifique  > Informations spécifiques et recommandations > Déplacements internationaux de chevaux de compétition > Zones indemnes de maladies des équidés

Zones indemnes de maladies des équidés (EDFZ)

Facilitation des déplacements internationaux des chevaux de compétition   -  Chevaux HHP  - Conférences régionales

Principe

En complément du concept HHP, la création temporaire d’une zone indemne de plusieurs maladies équines peut être envisagée par des pays souhaitant accueillir un évènement sportif international rassemblant des chevaux mais pour lesquels le contrôle et l’éradication de toutes les maladies des équidés sur la totalité de leur territoire est impossible ou irréalisable.
La mise en place d’une zone indemne de maladies des équidés est une extension de la notion de zonage, telle qu’elle est définie dans le Code (Chapitre 4.3 Zonage et Compartimentation). Les chevaux au sein d’une zone indemne de plusieurs maladies sont protégés des maladies qui peuvent survenir dans d’autres parties du pays. Cette séparation de cette sous-population au sein de cette zone de la population générale (à savoir, des équidés et d’autres espèces en dehors de la zone) est assurée par la mise en place d’une bonne gestion de la biosécurité, des normes et des procédures de certification, la prévision de plans d’urgence et l’identification de tous les chevaux résidant dans cette zone avec la possibilité de suivre leurs déplacements.
La combinaison des concepts HHP et de cette zone indemne des maladies équines peut permettre aux pays qui ne sont pas reconnus comme pays approuvés pour la facilitation des déplacements des chevaux, d’accueillir une manifestation sportive hippique internationale.


Mise en oeuvre

 

Une zone indemne de maladies des équidés (EDFZ) a été appliquée avec succès pendant les 16èmes Jeux asiatiques de Guangzhou (République populaire de Chine) en 2010. Forts de cette expérience réussie, les services vétérinaires de Hong Kong, les autorités vétérinaires de Chine Continentale et le Jockey Club de Hong Kong se sont unis dans un partenariat public privé pour transformer ce site en une EDFZ permanente en vue de faciliter les mouvements de chevaux de courses réguliers entre la région administrative spéciale de Hong Kong et l’EDFZ de Guangzhou tout en assurant leur sureté.

La combinaison des concepts HHP et d’EDFZ a été appliquée avec succès lors des Jeux asiatiques 2014 à Incheon (République de Corée) afin de faciliter la participation internationale des chevaux originaires d’autres pays asiatiques [Voir Auto-déclaration de la République de Corée concernant une zone indemne de maladie des équidés, Bulletin de l’OIE bulletin, 2014 (3) 84-86].

Conformément aux recommandations d’une mission de l’OIE en 2015 pour conseiller la préparation des Jeux Olympiques, le Brésil a établi une EDFZ en 2016 à Déodoro afin d’accueillir les XXXI jeux équestres olympiques et paralympiques de Rio 2016 du 7 au 18 septembre 2016 [http://www.brasil2016.gov.br/pt-br/noticias/organizacao-mundial-de-saude-animal-reconhece-sanidade-do-centro-de-hipismo-de-deodoro].

Le Kazakhstan est également engagé dans le processus d’établissement d’une EDFZ. L’OIE y a conduit une mission de conseil en 2016.

Le Turkmenistan a mis en place une EDFZ pour accueillir les 5èmes  Jeux asiatiques d'arts martiaux en intérieur à Ashgabat en Septembre 2017 [http://www.oie.int/fr/sante-animale-dans-le-monde/auto-declaration-du-statut-dune-maladie/]

 

Ressources