Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Expertise scientifique  > Produits vétérinaires > Antimicrobiens

Antibiorésistance (AMR)

 

Activités de l'OIE

  • Lien

  • Normes OIE

    Code sanitaire pour les animaux terrestres

    Chapitre 6.6.
    Introduction aux recommandations visant à prévenir les antibiorésistances

    Chapitre 6.7.
    Harmonisation des programmes nationaux de suivi et de surveillance de l’antibiorésistance

    Chapitre 6.8.
    Contrôle des quantités d'agents antimicrobiens chez les animaux dont la chair ou les produits sont destinés à la consommation humaine et détermination des profils d'utilisation

    Chapitre 6.9.
    Utilisation responsable et prudente des antimicrobiens en médecine vétérinaire

    Chapitre 6.10.
    L’appréciation des risques d’antibiorésistance secondaires à l’usage des antimicrobiens chez les animaux

    Code sanitaire pour les animaux aquatiques

    Chapitre 6.1.
    Introduction aux recommandations portant sur le contrôle de la résistance antimicrobienne

    Chapitre 6.2.
    Principes d’utilisation responsable et prudente des agents antimicrobiens chez les animaux aquatiques

    Chapitre 6.3.
    Contrôle des quantités d'agents antimicrobiens chez les animaux aquatiques et détermination des profils d'utilisation

    Chapitre 6.4.
    Élaboration et harmonisation des programmes nationaux de surveillance et de suivi de la résistance aux agents antimicrobiens chez les animaux aquatiques

    Chapitre 6.5.
    Analyse des risques de résistance aux agents antimicrobiens résultant de leur utilisation chez les animaux aquatiques

     

    Manuel des tests de diagnostic et des vaccins pour les animaux terrestres

    Chapitre 3.1.
    Méthodes de laboratoire utilisées pour les essais d'antibiorésistance (anglais)

L’antibiorésistance est un problème de santé humaine et animale de dimension mondiale influencé par l’utilisation des agents antimicrobiens aussi bien en médecine humaine que vétérinaire et dans le domaine phytosanitaire. Il incombe donc aux secteurs de la santé humaine, animale et végétale d’associer leurs efforts afin de prévenir ou de minimiser la pression sélective favorisant cette résistance chez les micro-organismes pathogènes qui affectent l’homme ou toute autre espèce.

L’OIE, travaille activement depuis plus de dix ans sur le thème des produits à usage vétérinaire (agents antimicrobiens inclus) et a élaboré une stratégie cohérente dans ce domaine.

L’antibiorésistance constituant une problématique commune en santé animale et humaine, l’OIE travaille en étroite collaboration avec ses Pays membres, l’OMS, la FAO et la Commission du Codex Alimentarius.

À l’issue des deux ateliers FAO/OIE/OMS consacrés à l’utilisation non humaine des agents antimicrobiens et à la résistance antimicrobienne, tenus respectivement en 2003 (sur l’évaluation scientifique) et en 2004 (sur les stratégies de gestion), l’OIE a élaboré une liste des agents antimicrobiens importants en médecine vétérinaire, parallèlement à celle préparée par l’OMS pour la médecine humaine.

Stratégie de l'OIE

En 2016, la 84e Assemblée générale de l’OIE a adopté à l’unanimité la Résolution n° 36, qui donne pour mission à l’OIE de regrouper ses actions concernant la RAM au sein d’une stratégie. En novembre 2016 la Stratégie de l’OIE sur l’antibiorésistance et l’usage prudent des agents antimicrobiens a été publié. S’inscrit dans la droite ligne du Plan d’action mondial de l’OMS et donne toute sa place à l’approche « Une seule santé » qui prend en compte la santé humaine et animale et les besoins de l’agriculture et de l’environnement. Cette stratégie précise les objectifs et leviers avec lesquels l’OIE apporte son aide aux Pays membres dans leur lutte contre l’antibiorésistance, et qui favorisent l’appropriation et la mise en œuvre des normes internationales à l’échelle nationale.

Normes intergouvernementales de l'OIE

L’OIE encourage une utilisation responsable et prudente des agents antimicrobiens chez les animaux terrestres, de manière à préserver leur efficacité thérapeutique et à pouvoir continuer à les utiliser sans risque chez l’animal comme chez l’homme.

L’OIE a élaboré des normes intergouvernementales relatives à l'antibiorésistance et au contrôle des quantités d’antimicrobiens utilisés en production animale. L’OIE a également élaboré des normes et des lignes directrices afin de fournir à ses Pays membres des méthodes leur permettant d’apprécier de manière appropriée le risque d’émergence ou de propagation de bactéries résistantes résultant de l’utilisation des agents antimicrobiens chez les animaux élevés pour l’alimentation humaine.

Leurs textes couvrent aussi bien les animaux terrestres qu'aquatiques et figurent dans les ouvrages suivants :

Ces normes sont régulièrement mises à jour afin de tenir compte des plus récentes évolutions scientifiques (dernières mise à jour en mai 2015).

Base de données mondiale sur les agents antimicrobiens destinés à être utilisés chez les animaux

Dans le cadre du Plan d’action mondial sur l’antibiorésistance (RAM), l’OIE, au sein d’une collaboration tripartite avec le soutien de la FAO et de l’OMS, a décidé de conduire la réalisation d’une base de données mondiale sur les agents antimicrobiens destinés à être utilisés chez les animaux. Les partenaires de l’OIE s’accordent à dire que cette réalisation constitue une étape majeure dans les efforts menés au niveau mondial pour maitriser l’antibiorésistance.

Cette base de données est conçue pour  :

  • Réaliser le suivi des types de produits antimicrobiens et de leur utilisation
  • Aider les Pays membres à mettre en œuvre les recommandations du Chapitre 6.8. du Code sanitaire pour les animaux terrestres et du Chapitre 6.3. du Code sanitaire pour les animaux aquatiques de l’OIE
  • Mesurer les tendances dans le temps
  • Faire la carte des profils d’utilisation et de circulation des antimicrobiens au niveau mondial
  • Évaluer la qualité et la validité des produits antimicrobiens en circulation

Le questionnaire visant à recueillir les données ainsi que les instructions s’y rapportant ont été préparés par le Groupe ad hoc de l’OIE sur l’antibiorésistance et entérinés par la Commission scientifique de l’OIE pour les maladies animales, avant d’être testés par des Pays Membres. Année après année, cette procédure de collecte et d’analyse permet aux Pays membres de transmettre à l’OIE leurs appréciations en vue d’améliorer le questionnaire.

Le questionnaire est conçu de manière à ce que que tous les pays puissent y consigner des informations, indépendamment de l’état d’avancement de leur système national de collecte des données.

Première phase de collecte des données

La première collecte annuelle de données sur les agents antimicrobiens destinés à être utilisés chez les animaux dans les Pays membres de l’OIE a démarré au dernier trimestre 2015 et s’est achevée en mai 2016.

Au total, 72 % des Pays membres interrogés ont transmis des informations pour cette première phase de l’enquête annuelle sur l’utilisation d’agents antimicrobiens chez les animaux. Les résultats de l’enquête sont présentés dans le premier rapport annuel, publié en décembre 2016, et dans l’article de synthèse ci-dessous.

            

           

Premier Rapport annuel

(publié en 2016)

Article de synthèse

 

Deuxième phase de collecte des données

La deuxième phase de collecte des données s’est déroulée d’octobre 2016 à mai 2017. Elle s’est traduite par une augmentation de la participation au niveau mondial, le taux de réponse étant de 79 % des Pays membres interrogés auxquels s’ajoutent trois pays non membres qui ont également participé. Cette deuxième phase contient une nouveauté, à savoir la prise en compte des premiers calculs intégrant la biomasse animale dans le monde, grâce auxquels les données fournies sur les quantités d’antimicrobiens ont été analysées en fonction de ce dénominateur et ce, en se basant sur les données quantitatives recueillies depuis 2014. Les données correspondant à cette deuxième phase de collecte sont présentées dans le deuxième rapport annuel, publié en décembre 2017 et disponible ci-dessous.

Second Rapport annuel

(publié en 2017)

(anglais)

 

Troisième phase de collecte des données

La troisième phase de collecte des données a démarré en octobre 2017.

L'OIE prend en compte l’expérience acquise chaque année par les Pays membres ainsi que leurs commentaires et demandes d’éclaircissement pour mettre à jour le questionnaire et les instructions s’y rapportant. Les liens ci-dessous renvoient aux documents tels qu’ils ont été distribués aux Pays membres de l’OIE et aux pays non membres dans le cadre de la troisième phase de collecte des données.

 

Questionnaire de l’OIE

L'OIE a pris en compte l’expérience gagnée par les Pays membres au cours de la première phase et a étudié leurs commentaires ainsi que leurs demandes d’éclaircissement pour mettre à jour le questionnaire et les instructions. Ces documents, mis à jour pour la troisième phase de collecte de données qui a débuté en octobre 2017, sont disponibles ci-dessous :

Questionnaire de l'OIE

Instructions pour remplir
le questionnaire

Annexe d'aide aux calculs

 

Réseau d'experts de l'OIE sur l'antibiorésistance.

Les travaux de l’OIE dans ce domaine sont soutenus par un Laboratoire de référence et plusieurs Centres collaborateurs, ainsi que par un groupe ad hoc d'experts internationaux auquel participent l'OMS et la FAO.

Résolution adoptée par l'Assemblée mondiale des Délégués

83e Session générale, mai 2015

  • Résolution N° 26: Combattre l'antibiorésistance et promouvoir une utilisation prudente des agents antimicrobiens chez les animaux

84e Session générale, mai 2016

  • Résolution N° 36: Combattre la résistance aux agents antimicrobiens dans le cadre d’une approche « Une seule santé » : les actions à mener et la stratégie de l’OIE

85e Session générale, mai 2017

  • Résolution N° 38: Action mondiale pour réduire la menace de la résistance aux agents antimicrobiens : progrès réalisés et options pour les activités à mener dans le cadre de l’approche « Une seule santé »

Conférence mondiale de l'OIE

UTILISATION RESPONSABLE ET PRUDENTE DES AGENTS ANTIMICROBIENS CHEZ LES ANIMAUX

« Solidarité internationale dans la lutte contre l’antibiorésistance »
(Siège de l'OIE, Paris, 13-15 mars 2013)