Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias

Encadrer l’utilisation des antimicrobiens sur le terrain

Le succès de la lutte contre l’antibiorésistance repose sur la mise en œuvre des stratégies mondiales à l’échelle nationale par les autorités de santé publique, vétérinaire et environnementale.

Pour ce qui est des services nationaux de santé animale, la mise en œuvre des normes intergouvernementales de l’OIE implique : 

  • la présence d’une législation adéquate relative à l’utilisation des antimicrobiens
  • une profession vétérinaire bien formée et encadrée par la loi
  • d’allouer les moyens nécessaires au renforcement des Services vétérinaires afin d’exercer les contrôles appropriés



Garantir la circulation des antimicrobiens par une législation appropriée

Les antibiotiques ne sont pas des produits anodins dont la vente et l’usage peuvent être libres. Leur vente doit être encadrée par la loi, et la distribution de produits contrefaits, sévèrement réprimée.

Favoriser l’excellence de la profession vétérinaire

La profession vétérinaire, dans sa composante publique et privée, a un rôle crucial à jouer face à l’antibiorésistance, particulièrement pour superviser la prescription et la délivrance de ces produits. C’est pourquoi l’OIE prévoit également des lignes directrices sur la formation initiale vétérinaire rappelant les bases essentielles à une profession organisée s’appuyant sur des professionnels bénéficiant d’une formation et d’un encadrement de haute qualité.

De plus, l’OIE prône l’encadrement de la profession vétérinaire par une législation appropriée, afin de garantir l’éthique professionnelle et la bonne Gouvernance des Services vétérinaires. Pour cela, il développe des normes intergouvernementales et des programmes relatifs à la constitution et au fonctionnement d’Organismes statutaires vétérinaires nationaux et régionaux disposant par la loi des pouvoirs nécessaires pour garantir le contrôle des diplômes, l’éthique, l’excellence professionnelle et la mise à l’écart de ceux dont la conduite n’est pas appropriée.

Face à l’antibiorésistance, les vétérinaires font partie de la solution.
Plus d’informations


Programmes de renforcement des capacités des Services vétérinaires nationaux

La solidarité internationale est cruciale pour aider les pays en développement et les pays émergents à mettre en application les normes de l’OIE, et pour cela, la législation, les structures et les ressources humaines et financières nécessaires.

En conséquence, l’Organisation propose un soutien constant aux Services vétérinaires, notamment par le biais du Processus PVS (Performance des Services vétérinaires).

Par ailleurs, l’OIE forme et met en réseau des points focaux nationaux nommés par leurs gouvernements, pour créer ou moderniser les législations en matière de production, d’importation, de distribution et d’usage de produits vétérinaires et réaliser entre autres le suivi des consommations d’antibiotiques. Ceux-ci fournissent une assistance technique aux Délégués nationaux de l’OIE. A ce jour, trois cycles de séminaires ont été organisés dans les cinq régions de l’OIE, et le quatrième cycle est en cours de mise en place.

Haut