Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

Conférence des Services de santé animale au Moyen-Orient

La 5e Conférence de la Commission régionale de l'Office international des épizooties (OIE) pour le Moyen-Orient s'est tenue à Mascate (Sultanat d'Oman), du 3 au 6 octobre 1999.

Cette Conférence, où étaient invités tous les Chefs des Services vétérinaires de la région, a dressé un bilan complet de la situation zoosanitaire, et discuté des problèmes liés à la mise en oeuvre de l'Accord sur l'application des normes sanitaires et phytosanitaires de l'Organisation mondiale du commerce et à l'identification des animaux.

  • Les principales maladies qui affectent les animaux depuis le début de l'année 1999 et constituent un frein aux échanges internationaux du Moyen-Orient sont les suivantes :

La fièvre aphteuse dont le virus de type O a touché les élevages de bovins ou d'ovins dans plusieurs pays de la région : Arabie saoudite, Bahrein, Iran, Irak, Jordanie, Koweït, Sultanat d'Oman, Qatar, Territoires autonomes palestiniens, Turquie et Yémen. En Turquie et en Iran un virus de type A a été également isolé et, dans ce dernier pays, un virus de type Asia 1.

La peste des petits ruminants a été signalée en Arabie saoudite, en Irak, en Jordanie, dans le Sultanat d'Oman et dans les Territoires autonomes palestiniens.

La fièvre catarrhale du mouton a été signalée en Turquie au mois de juillet/août.

La clavelée ovine existe dans plusieurs pays de la région, de même que la maladie de Newcastle chez les oiseaux, la brucellose et la tuberculose chez les ruminants, la rage (animaux domestiques et sauvages) et l'échinococcose/hydatidose chez les carnivores.

La tremblante du mouton a été signalée à Chypre, et la pleuropneumonie contagieuse caprine au Koweït.

Toutes ces maladies entraînent des pertes économiques sévères. Elles constituent une menace permanente pour les autres régions, et notamment les pays du Sud-Est de l'Europe et ceux d'Asie centrale.

En revanche, certaines maladies semblent maintenant bien contrôlées, notamment la peste bovine et la péripneumonie contagieuse bovine, ou avoir disparu, telles la fièvre de la Vallée du Rift, la dermatose nodulaire contagieuse et la peste équine.

  • Les deux thèmes techniques débattus lors de la Conférence concernaient :
    • L'Accord sur l'application des mesures sanitaires et phytosanitaires (dit Accord SPS) conclu lors de la création de l'Organisation mondiale du      commerce (OMC) aura un impact très important sur le commerce des animaux et produits d'origine animale au Moyen-Orient, où ce commerce est très développé. Les participants à la Conférence ont donc décidé de multiplier les occasions d'information de leurs responsables sur cet Accord et de mettre en place les moyens nécessaires pour l'appliquer dans la région.
    • Les systèmes d'identification des animaux sont l'un des outils nécessaires au respect de l'Accord SPS, car ses dispositions impliquent un renforcement de l'épidémiosurveillance des maladies animales et la traçabilité des animaux vivants qui font l'objet d'échanges internationaux. Les participants sont donc convenus de la nécessité d'harmoniser l'identification des animaux dans chaque pays, afin de faciliter les échanges commerciaux tout en sauvegardant la santé animale et la santé publique dans la région.
  • L'application des recommandations faites par la Conférence d'Oman sera grandement facilitée par la mise en place d'une Représentation régionale de l'OIE pour le Moyen-Orient à Beyrouth (Liban). Les activités de cette Représentation sont coordonnées par le Docteur Ghazi Yehya et programmées en liaison avec la Commission régionale de l'OIE pour le Moyen-Orient, présidée par le Docteur S. Sultan Al-Khalaf (Koweït).

A l'occasion de la Conférence le Docteur S. Sultan Al-Khalaf et le Docteur Jean Blancou, Directeur général de l'OIE, ainsi que le Docteur Dr Ahmed bin Khalfan Al Razahi, ministre de l'agriculture et de la pêche, ont été reçus par Son Altesse Sayyid Fahd bin Mahmoud Al Saïd, vice premier ministre du Conseil des ministres du Sultanat d'Oman, et se sont entretenus des problèmes liés à la sécurité sanitaire des échanges d'animaux et de produits d'origine animales au Moyen-Orient.

Contact : Helga Gevers

Haut