Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

La qualité des médicaments vétérinaires en voie d'harmonisation en afrique de l'ouest

Du 6 au 10 décembre 1999 s'est tenu à l'École Inter-États des Sciences et Médecine Vétérinaires (EISMV) de Dakar (Sénégal) un

Séminaire sur les médicaments vétérinaires en Afrique

organisé par l'Office international des épizooties (OIE) et le Gouvernement de la République du Sénégal, avec le soutien du Ministère des affaires étrangères (Coopération) de la République française.

Ce séminaire a réuni les Chefs des Services vétérinaires, ainsi que les pharmaciens ou vétérinaires responsables de l'enregistrement et du contrôle des médicaments vétérinaires au Bénin, au Burkina Faso, au Cameroun, en République centrafricaine, en Côte d'Ivoire, au Gabon, en Guinée, en Guinée-Bissau, au Mali, en Mauritanie, au Niger, au Sénégal, au Tchad et au Togo.

L'encadrement du Séminaire a été assuré par les experts du Centre collaborateur de l'OIE pour les médicaments vétérinaires de Fougères (France), de l'EISMV et du Projet Appui Secteur Privé Elevage (PASPE) au Mali.

Le programme du Séminaire comprenait des exposés pratiques sur les sujets importants de la réglementation pharmaceutique vétérinaire dans les pays africains francophones, la fabrication et la distribution locales de médicaments vétérinaires, le bon usage des médicaments vétérinaires, la résistance des agents pathogènes aux produits antibiotiques, trypanocides, antiparasitaires ou insecticides, et les résidus médicamenteux dans les aliments.

A l'issue du Séminaire quatre recommandations ont été adoptées, visant à pallier les carences pouvant encore exister en Afrique francophone en matière de contrôle de l'enregistrement et de la qualité des médicaments vétérinaires.

Le Séminaire a notamment recommandé que :

  • une Agence régionale du médicament vétérinaire chargée de délivrer les autorisations de mise sur le marché (AMM) des médicaments soit créée en Afrique sub-saharienne pour développer une coopération régionale dans ce domaine et pour faciliter l'harmonisation des législations pharmaceutiques vétérinaires, et qu'une coopération technique entre l'Agence régionale et le Centre collaborateur de l'OIE pour les médicaments vétérinaires soit favorisée par l'OIE.
  • les laboratoires nationaux de contrôle de la qualité des médicaments vétérinaires qui collaboreront avec l'Agence régionale des médicaments vétérinaires soient mis en réseau.
  • les pays africains parachèvent l'adoption de textes législatifs et réglementaires sur les médicaments vétérinaires, que ces réglementations fassent ressortir clairement la dissociation entre fonctions de vente en gros et de vente au détail des médicaments vétérinaires, et que le bon usage de ces médicaments soit assuré par le biais de la formation des praticiens vétérinaires et des éleveurs.
  • l'OIE retienne le thème de l'analyse et la gestion des risques liées à l'usage des médicaments vétérinaires pour un prochain séminaire, et que la prochaine Consultation technique internationale sur le médicament vétérinaire (CTIMV) se tienne à Bamako (Mali).

Contact : Helga Gevers

Haut