Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

26ème Conférence de la Commission régionale de l’OIE pour l’Europe

Berne (Suisse, 22-26 septembre 2014)

 

Berne, 26 Septembre 2014 - La 26ème Conférence de la Commission régionale pour l’Europe de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), comportant 53 Pays Membres pour cette Région, s’est tenue à Berne (Suisse) du 22 au 26 septembre 2014. Elle a été organisée en collaboration avec l’office fédéral suisse de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires suisse.

La Docteure Karin Schwabenbauer, Présidente de l’OIE, le Docteur Bernard Vallat, Directeur général de l’OIE, la Docteure Monique Eloit, Directrice générale adjointe de l’OIE, le Dr Ago Pärtel, Délégué de l’Estonie et Président de la Commission régionale de l’OIE pour l’Europe, le Prof Nikola Belev, Représentant régional de l’OIE pour l’Europe de l’Est, les Délégués des Pays Membres de la Commission régionale de l’OIE pour l’Europe, des représentants des organisations internationales et régionales concernées et de nombreux observateurs ont pris part à cette conférence.

La Cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence de Monsieur Alain Berset, Conseiller fédéral, Chef du Département fédéral suisse de l’Intérieur (DFI).

La conférence a débuté par une brève présentation des activités écoulées de la Commission régionale de l'OIE pour l’Europe, puis de celles des Représentations Régionales et Sous-Régionales.

Les participants ont discuté de plusieurs questions clés intéressant les Pays Membres de la région, en insistant sur les points suivants :

  • le contrôle de la fièvre aphteuse en Europe de l’Est, ainsi que dans les Pays du Maghreb, dans le cadre de la stratégie mondiale élaborée conjointement par l’OIE et Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) ;
  • l’évolution et la prévention de la peste porcine africaine, qui sévit depuis le début de l’année 2014 dans plusieurs pays de la région ;
  • la nouvelle procédure internationale visant à faciliter et harmoniser les déplacements internationaux des chevaux de compétition, sur la base du concept d’une sous-population de chevaux présentant « un niveau supérieur de santé et de performances ».
  • l’amélioration de la participation de tous les Pays Membres de la région aux activités de normalisation de l’OIE portant sur la lutte contre les maladies animales et sur le bien-être animal ;
  • l’approche « One health, Une seule santé » de l’OIE ;
  • la préparation du 6ème Plan stratégique de l’OIE (2016-2020), et ses perspectives régionales pour l’Europe.

La nouvelle Plateforme régionale de l’OIE sur le bien-être animal en Europe a aussi été présentée à l’assemblée. Axée notamment sur la gestion des populations de chiens errants et sur les conditions de transport et d’abattage des animaux d’élevage, elle vise à harmoniser l’approche des pays de la région en matière de bien-être animal et de mise en œuvre des normes de l’OIE.

Les participants ont reçu des informations détaillées sur la situation zoosanitaire et son évolution dans tous les pays de la région, recueillies à l’aide du système mondial WAHIS de l’OIE. Ils ont ensuite discuté des thèmes techniques suivants :

  • « La santé animale dans le contexte de catastrophes naturelles et de bioterrorisme » et « la diarrhée épidémique porcine : situation actuelle dans le monde et menace potentielle pour l’Europe. »

«Les catastrophes naturelles ou provoquées ont des répercussions considérables sur la santé animale et humaine, l’économie et toutes nos sociétés » a rappelé le Docteur Bernard Vallat, Directeur général de l’OIE. «Les conflits locaux et régionaux, les inondations en Europe, le réchauffement de la planète, et bien d’autres facteurs, soulignent la nécessité de développer des plans nationaux de gestion des catastrophes qui intègrent les questions de santé animale, de bien-être animal et de santé publique vétérinaire. Dans ce contexte, les Services vétérinaires et leurs partenaires et les experts en santé animale doivent jouer un rôle de premier plan.»

Cette Conférence a également été l’occasion de célébrer le centenaire de la création du service vétérinaire suisse et de la création du nouvel office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) dans le contexte concomitant du 90ème anniversaire de l’existence de l’OIE.

Les discussions ont été fructueuses et utiles à tous les Pays Membres. Les recommandations adoptées seront présentées pour ratification finale à l’Assemblée Mondiale des 180 Délégués nationaux de l’OIE, à Paris en mai 2015. 

Haut