Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

26ème Session de la Commission du Codex Alilmentarius

Rome - juillet 2003- Dans son intervention lors de la 26ème Session de la Commission du Codex Alimentarius qui s'est tenue à Rome, du 30 juin au 4 juillet 2003, le Dr Bernard Vallat, Directeur général de l'OIE, a rappelé les progrès accomplis en matière de collaboration entre le Codex Alimentarius et l'OIE depuis la dernière réunion de la Commission, il y a deux ans à Genève.

Le Directeur général a souligné l'importance de la prise en compte des dangers rencontrés lors de la phase de production des animaux, afin de faciliter l'atteinte des objectifs que s'est fixé le Codex Alimentarius en matière de sécurité sanitaire des aliments d'origine animale. Il a indiqué qu'il convenait " de faire face en même temps aux zoonoses, qui s'attaquent à la fois à l'animal et à l'homme, et aux pathogènes dangereux pour l'homme qui n'ont pas toujours un effet sur l'animal ".

Le Directeur général a salué le travail accompli par le Codex, et a félicité tout particulièrement son Président sortant, Monsieur Tom Billy. Il a déclaré que " le processus d'évaluation courageux qui a été conduit a mis en exergue la nécessité d'une prise en compte mutuelle des travaux normatifs des trois sœurs reconnues par l'OMC, ainsi que la nécessité d'une collaboration renforcée ".

La mise en place d'un Groupe de travail mixte OIE/Codex, décidée par le Comité International de l'OIE en mai 2002, aidera non seulement les deux Organisations à élaborer des normes internationales couvrant l'ensemble des dangers d'origine microbiologique ou biochimique, notamment ceux existant en phase de production des animaux, dangers qui ne sont aujourd'hui que partiellement couverts, mais aussi à éviter que les normes adoptées par les deux organisations ne comportent des aspects contradictoires.

Ce Groupe de travail mixte, présidé par le Président sortant Monsieur Tom Billy et comprenant le Secrétaire général Monsieur Alan Randell et le Président du Comité Hygiène des Viandes le Dr McKenzie, ainsi que trois représentants issus des Services vétérinaires de pays d'Europe, d'Afrique et du Moyen-Orient, travaille déjà sur des projets de nouvelles normes dans le domaine de la brucellose, de la tuberculose, de la trichinellose, de l'échinococcose et sur le rôle des inspecteurs vétérinaires dans les abattoirs où ces derniers jouent un rôle essentiel pour garantir la sécurité des consommateurs.

Un travail commun d'inventaire des normes existantes au Codex et à l'OIE a été entrepris en vue de couvrir totalement les dangers existant en phase de production par l'élaboration de normes à discuter à la fois dans les instances appropriées du Codex et de l'OIE. Il s'agit d'un travail très important pour les deux Organisations.

Haut