Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

27ème Conférence de la Commission régionale de l’OIE pour l’Asie, l’Extrême-Orient et l’Océanie

Téhéran, 30 novembre 2011 - De hauts responsables de 16 Pays membres de la Commission régionale de l'OIE pour l’Asie, l’Extrême-Orient et l’Océanie ainsi que des organisations nationales, régionales et internationales se sont réunis à l’occasion de la 27ème Conférence de la Commission régionale de l’OIE pour l’Asie, l’Extrême-Orient et l’Océanie qui s’est tenue à Téhéran (Iran) du 19 au 23 novembre 2011. La majeure partie de la population mondiale humaine et animale vit dans cette région.

Les discussions ont porté sur la situation de la santé animale et en particulier sur les avancées épidémiologiques et le contrôle de la fièvre aphteuse dans la région. Les foyers de fièvre aphteuse ont été nombreux ces dernières années notamment du fait de l’augmentation du commerce.

« Aujourd’hui  plus de 100 pays dans le monde ne sont toujours pas officiellement reconnus indemnes de fièvre aphteuse. Agir à l’échelon régional et national est une priorité », a souligné le Dr Bernard Vallat, Directeur général de l’OIE. « Nous devons nous baser sur l’expérience des programmes régionaux existants pour parvenir à contrôler la maladie au niveau mondial et nous devons pouvoir compter sur un ferme soutien politique et économique des gouvernements et des donateurs afin d’aider les Services Vétérinaires à mener à bien leur mission de contrôle de la fièvre aphteuse » a ajouté le Dr Vallat.

Les participants ont réaffirmé la nécessité de s’appuyer sur une bonne gouvernance vétérinaire incluant une législation adaptée et des ressources humaines et financières en conformité avec les normes de qualité adoptées par l’OIE. La mise en place d’outils et de méthodes adaptés au contrôle et à l’éradication progressive de la fièvre aphteuse dans la région, tels que la surveillance, la détection précoce, la réponse rapide, la vaccination, la sensibilisation du grand public et les partenariats public-privé, ont été discutés.

Les participants ont soutenu le principe de l’organisation de la prochaine Conférence mondiale sur le contrôle de la fièvre aphteuse, organisée par l’OIE et la FAO, qui se tiendra à Bangkok (Thaïlande) du 27 au 29 juin 2012.


Participation active des Membres au développement des Codes de l’OIE

La Conférence a également mis en lumière l’importance d’une collaboration forte entre l’OIE et ses Membres dans la région afin d’assurer leur participation active au développement consensuel des normes de l’OIE, aussi bien pour les animaux terrestres qu’aquatiques.

Il a été souligné par ailleurs que l’aquaculture est le secteur de production alimentaire mondiale qui évolue le plus rapidement. En effet, plus de 90% des 53 millions de tonnes de production mondiale de poisson et de mollusques provient de la région d’Asie, Extrême-Orient et Océanie. L’impact dévastateur de maladies des animaux aquatiques dans la région a clairement démontré les risques associés au commerce international et la vulnérabilité de l’aquaculture à la propagation des maladies.
De ce fait, la mise à jour et la mise en œuvre des normes de l’OIE sont essentielles pour garantir la sécurité du commerce international relatif aux animaux et à leurs produits. Elles participent à l’harmonisation des législations nationales et des mesures de contrôle.

2011 marque le 250e anniversaire de la création de la profession vétérinaire et a été déclarée « Année mondiale vétérinaire ». Plus de 100 Pays Membres de l’OIE dont l’Iran se sont engagés à promouvoir le rôle pivot que jouent les vétérinaires dans la prévention et le contrôle des maladies animales infectieuses, y compris les zoonoses, dans le bien-être animal et dans la sécurité sanitaire des aliments, et ont organisé des célébrations spéciales pour diffuser ce message. Pendant la Conférence, l’Iran a présenté les activités et les évènements organisés dans le pays tout au long de l’année. Les célébrations de l’Année mondiale vétérinaire ont été un atout de premier plan dans la prise de conscience que les activités de la profession vétérinaire représentent un véritable Bien Public Mondial.

La Conférence a été aimablement accueillie par le gouvernement d’Iran. Elle a été présidée par le Dr Sayed Mohsen Dastoor, avec l'appui du siège de l'OIE et de la Représentation régionale de l'OIE pour l’Asie, l’Extrême-Orient et l’Océanie.

Haut