Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

29e Conférence de la Commission régionale de l’OIE pour l’Asie, l’Extrême-Orient et l’Océanie


La Cérémonie d’ouverture s’est tenue en présence de Madame La Ministre de l’alimentation et de l’agriculture, Mme Radnaa Burmaa (au centre), qui a prononcé un discours devant les participants au nom du Vice-Premier Ministre de la Mongolie.© OIE/ F. Caya

Oulan-Bator (Mongolie), 18 septembre 2015 - La 29e Conférence de la Commission régionale de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) pour l’Asie, l’Extrême-Orient et l’Océanie, qui compte 36 Pays membres, s’est tenue à Oulan-Bator (Mongolie), du 14 au 18 septembre 2015. La Cérémonie d’ouverture s’est tenue en présence de Madame La Ministre de l’alimentation et de l’agriculture, Mme Radnaa Burmaa, qui a prononcé un discours devant les participants au nom du Vice-Premier Ministre de la Mongolie.

Cet événement a rassemblé plusieurs représentants de haut niveau du Conseil de l’OIE, du siège de l’OIE, de ses Représentations régionales et subrégionales, les Délégués nationaux de 26 Pays membres de la Commission régionale de l’OIE pour l’Asie, l’Extrême-Orient et l’Océanie, ainsi qu’un pays observateur d’une autre région.  

Après la Cérémonie officielle d’ouverture, la conférence a débuté par un bref compte-rendu des activités de la Commission de l’OIE pour l’Asie, l’Extrême-Orient et l’Océanie, suivi d’un compte-rendu des Représentations régionales et subrégionales, et par l’adoption du nouveau Plan-cadre régional de travail de la Commission pour la région. Les participants se sont vu proposer des informations détaillées ainsi qu’une analyse de la situation zoosanitaire aquatique et terrestre et de son évolution dans les pays de la région au cours du premier semestre 2015, données obtenues grâce au système d’information zoosanitaire mondiale de l’OIE, WAHIS. Les questions techniques suivantes ont ensuite été débattues : « Le rôle des Services vétérinaires dans la gestion des maladies animales aquatiques : quels ont les facteurs nécessaires à la réussite ? » et « Comment faire progresser la coopération entre les secteurs de la santé animale et de la santé publique ? »  

De nombreux enjeux de premier plan concernant les Pays membres de la Région ont été discutés, et plus particulièrement l

  • Les défis liés au pastoralisme et à la santé animale (Dr. Bernard Vallat) ;
  • La stratégie mondiale de l’OIE et de la FAO pour le contrôle et l’éradication de la peste des petits ruminants ;
  • L’expérience de la République de Corée dans le contrôle de la fièvre aphteuse ;
  • Un compte-rendu de la Stratégie régionale pour le bien-être animal (RAWS);
  • Les aboutissements du Processus PVS (Performance des Services vétérinaires) ;
  • L’enseignement vétérinaire et la mise en œuvre des lignes directrices de l’OIE y afférant ;
  • Les perspectives régionales du 6e Plan stratégique de l’OIE (2016-2020).

Les débats ont été fructueux et les préconisations retenues seront soumises à ratification finale lors de l’Assemblée mondiale de l’OIE par ses 180 Délégués nationaux, en mai 2016, à Paris.

La Conférence a été aimablement accueillie par le gouvernement de Mongolie. Elle a reçu le soutien du siège de l’OIE, de la Représentation régionale de l’OIE pour l’Asie et le Pacifique et de la Représentation subrégionale de l’OIE pour l’Asie du Sud-Est.

Focus sur …

 


L’avenir des communautés pastorales doit prendre en compte l’amélioration des systèmes de santé animale



L’amélioration de la prise en charge des maladies animales aquatiques émergentes est cruciale pour les pays d’Asie, de l’Extrême-Orient, et de l’Océanie


Le manque de coordination entre les secteurs de la santé animale et de la santé publique peut anéantir les efforts consentis par ailleurs pour préserver « Une seule santé »

 

 

Haut