Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

Un nouveau Bureau de liaison de l'OIE ouvre ses portes aux Etats-Unis d'Amérique

L'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a inauguré aujourd'hui son Bureau de liaison américain, à College Station, au Texas.


©T. Stephenson

College Station, le 6 novembre 2017- En tant qu'organisation internationale responsable de l'amélioration de la santé et du bien-être animal dans le monde, l'OIE est l'organe normatif chargé des activités de règlementation de la santé animale comme le reconnait l'Accord sur les mesures sanitaires et phytosanitaires (SPS) de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC). Les normes de l'OIE, adoptées par les Délégués de ses 181 Pays membres, fournissent à la communauté internationale de la santé animale des orientations concernant la qualité des Services vétérinaires, le contrôle des maladies animales, l'amélioration du bien-être animal et la sécurité sanitaire des échanges commerciaux des animaux et de leurs produits.

« La création d'un Bureau de liaison est une première pour notre organisation
», a expliqué le Dr Dop, Directeur général adjoint de l'OIE, qui a assisté à l’inauguration. « Ce nouveau bureau américain établira des voies de communication supplémentaires entre l'OIE et les entités responsables de la santé publique et vétérinaire au niveau national. Elles pourront ainsi collaborer plus efficacement dans les domaines de la préparation aux situations de catastrophes,  la planification d'urgence et la surveillance des maladies animales».

Habituellement, les relations officielles permanentes entre l'OIE et ses Pays membres, ainsi qu'entre l'OIE et les organisations internationales et régionales sont assurées par les Délégués nationaux et les 12 Représentations régionales et sous-régionales, afin de couvrir tous les continents.
Si la création du Bureau de liaison de l'OIE ne modifie en rien les canaux de communication traditionnels, il offrira de nouvelles possibilités de mobilisation de haut-niveau auprès des agences gouvernementales américaines, des organisations non gouvernementales et des entités du secteur privé. Le renforcement des relations entre l'OIE et les acteurs américains de la production animale doit favoriser la compréhension des normes internationales de l'OIE au niveau national, ainsi que la reconnaissance du caractère essentiel de la transparence de la santé animale et de ses défis au niveau mondial.

« Le Bureau de liaison de l'OIE viendra cimenter les liens déjà riches que les États-Unis d’Amérique entretiennent avec l'Organisation depuis qu'ils l'ont rejointe en 1976 », a déclaré le Dr John Clifford, Délégué national des Etats-Unis d’Amérique auprès de l'OIE. « Un meilleur accès à nos institutions et à notre expertise permettra à l'OIE d'élargir la palette d'outils scientifiques dont elle dispose ».

Le Bureau américain de l'OIE sera accueilli et partagera ses locaux avec l'Institut des maladies animales infectieuses (IIAD), qui est une unité du Système A&M University du Texas* et l'un des Centres collaborateurs de l'OIE spécialisé dans la réduction des menaces biologiques.

« L'économie de notre agriculture moderne est extrêmement dépendante de deux facteurs : l’absence de maladies et le commerce », a souligné la Dre Melissa Berquist, Ph.D., Directrice de l'Institut des maladies animales infectieuses. « La capacité à appliquer des normes basées sur la science et à démontrer le statut indemne d’une maladie de manière efficace est impérative pour garantir la sécurité sanitaire des échanges commerciaux. Une meilleure compréhension de la santé animale mondiale et des menaces zoonotiques améliore la préparation, la prévention et la capacité de réponse. Soutenir l'élaboration de normes basées sur la science et fournir des outils et une formation efficaces pour la surveillance, le contrôle et l'éradication des maladies est au cœur de la mission de l’IIAD». 

Centre collaborateur de l'OIE depuis 2014, l'IIAD apporte son expertise au niveau international afin de soutenir et organiser des actions en faveur de la santé animale, dispenser des formations scientifiques et techniques, et mener des recherches spécifiques sur la situation mondiale de la santé animale.

« L'OIE comme l'IIAD dispose d'une longue expérience de travail en partenariat avec des organisations déjà existantes issues du milieu universitaire, du gouvernement et des industries du secteur privé. Nous partageons le même point de vue et croyons fermement que la santé animale progresse davantage si l'on aide, coordonne ou utilise les ressources et les infrastructures existantes quand cela est possible », a ajouté la Dre Melissa Berquist. « En co-implantant son Bureau de liaison américain à College Station, l'OIE ne renforce pas seulement sa relation ancienne avec l'IIAD, mais bénéficie d’un accès plus grand à une institution de recherche de premier plan en mesure de compléter ses normes scientifiques. Fondée sur des partenariats solides, la création de ce Bureau apportera sans aucun doute des opportunités nouvelles et passionnantes à chacune des parties. »

L'Institut des maladies animales infectieuses (IIAD) se consacre à la recherche, l'enseignement et la diffusion des savoirs afin de prévenir, détecter, réduire et guérir les maladies transfrontalières, émergentes et/ou zoonotiques qui pourraient être introduites volontairement ou être le résultat de processus naturels. L'IIAD est une unité du Système A&M University du Texas*, un Centre collaborateur de l'Organisation mondiale de la santé animale spécialisé dans la réduction des menaces biologiques et Centre d'excellence émérite en Sciences et Technologies du Ministère de la Sécurité intérieure des Etats-Unis.Pour plus d'informations sur l'Institut, rendez-vous sur son site à l'adresse suivante : iiad.tamu.edu.

Pour plus d'informations :

Unité de communication de l'OIE : media@oie.int



*Réseau d’universités financées par des fonds publics au niveau de chaque État des États-Unis d’Amérique.

Haut