Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

Peste porcine africaine : vers la création d'un groupe permanent d'experts pour l'Asie de l'est

Rencontre du Vice-Ministre de l’Agriculture et des Affaires Rurales de la République Populaire de Chine et de la Directrice Générale de l’OIE.

Le Vice-Ministre de l’Agriculture et des Affaires Rurales de la République Populaire de Chine, le Dr. Yu Kangzhen, et la Directrice Générale de l’OIE, la Dre Monique Eloit, ont fait le point de l’évolution de la situation et des mesures de prévention et de contrôle appliquées depuis la déclaration du premier cas de peste porcine africaine dans la province du Liaoning en août 2018.


© Ministère de l’Agriculture et des Affaires Rurales de la République Populaire de Chine.
Le Dr Yu Kangzhen, Vice-Ministre de l’Agriculture et des Affaires Rurales de la République Populaire de Chine, serrant la main de la Dre Monique Eloit, Directrice générale de l’OIE.

Beijing, le 4 février 2019 - La République Populaire (R.P.) de Chine est confrontée à une crise majeure pour la filière de production porcine à la suite de l’apparition de la peste porcine africaine sur son territoire. Rappelant que la R. P. de Chine est le premier producteur mondial de porcs et de viande de porcs, et le marché chinois étant quasiment autosuffisant pour la consommation nationale, la Dre Eloit a souligné que le contrôle de l’extension de la maladie aux élevages et régions indemnes est crucial pour limiter les répercussions socio-économiques et commerciales de l’épizootie.

Lors de la réunion, la Directrice Générale de l’OIE a salué la régularité avec laquelle les Services vétérinaires de la R.P. de Chine notifient à l’OIE les informations sanitaires relatives aux cas de peste porcine africaine identifiés et elle a tenu à reconnaître les moyens considérables déployés pour détecter et être en mesure de gérer les foyers. « Depuis le début de la crise, les services du Ministère de l’Agriculture de la R.P. de Chine ont fait preuve de transparence, en démontrant une meilleure réactivité pour la notification des foyers, ainsi qu’en améliorant la qualité des données fournies. En respectant leurs engagements internationaux, ils contribuent à mieux contrôler la peste porcine africaine en Chine et à limiter les risques de son extension aux pays limitrophes » a ainsi déclaré la Dre Monique Eloit, Directrice Générale de l’OIE. Le Vice-Ministre, Dr Yu Kangzhen a fourni une synthèse des mesures entreprises par les Autorités chinoises au cours des derniers mois, pour assurer un contrôle meilleur et plus strict de la maladie. Celles-ci incluent l’interdiction de pratiques d'alimentation des porcs avec des eaux grasses, le renforcement des contrôles des mouvements d’animaux vivants, l’enregistrement des véhicules, ainsi que de nombreuses autres mesures visant à améliorer la détection précoce des maladies et la gestion des foyers. Reconnaissant la pertinence des nouvelles réglementations, la Dre Eloit a encouragé les services du Ministère de l’Agriculture et des Affaires Rurales à poursuivre les actions engagées, tant pour la surveillance des élevages que pour le contrôle des mouvements des animaux et des produits (aussi bien des suidés domestiques que sauvages).

Le Dr Yu Kangzhen et la Dre Monique Eloit ont aussi discuté des conditions de mise en œuvre opérationnelle des concepts reconnus par le Code Sanitaire pour les Animaux Terrestres de l’OIE qui permettent une gestion sécurisée des flux commerciaux, tels que la compartimentation.

Enfin, tout en reconnaissant l’urgence de présenter dès que possible une proposition de stratégie mondiale de lutte contre la peste porcine africaine aux Pays membres de l’OIE, les deux parties ont examiné les initiatives qui seront développées sans attendre au niveau régional. Le Vice-Ministre Yu a apporté son soutien à la création d’un groupe régional d’experts « Peste porcine africaine » sous l’égide du GF-TADs1 régional. Une réunion de lancement pourrait être tenue en R.P. de Chine afin de définir les termes de référence ainsi que le programme de travail du groupe.


[1] GF-TADs: FAO-OIE Global Framework for Transboundary Animal Diseases [Plan-cadre Mondial pour le contrôle des maladies animales transfrontalières.

Pour mémoire : La peste porcine africaine (PPA) est une maladie virale sévère affectant les suidés domestiques et sauvages. Elle engendre des pertes graves pour la production et l'économie. Cette maladie animale transfrontalière est propagée par les suidés domestiques ou sauvages, vivants ou morts, et par les produits qui en sont issus ; la transmission peut également s’opérer via des vecteurs passifs tels que les chaussures, les vêtements, les véhicules, les équipements, etc…, en raison de la haute résistance du virus responsable de la PPA dans l’environnement. Il n'existe pas de vaccin contre la PPA.

Pour plus d'informations:

 

Haut