Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

A la « Semaine verte » de Berlin, l’OIE et la Commission Européenne confirment leur engagement commun dans les politiques de santé animale

Berlin, 20 janvier 2012 – Invité d’honneur à la Semaine verte de Berlin sur le pavillon de la Direction générale pour la protection et la santé des consommateurs de la Commission européenne (DG SANCO), le Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), le Dr Bernard Vallat, a renouvelé son appréciation du travail mené par les deux organisations pour la promotion des politiques de santé et de bien-être des animaux au niveau mondial.

« Je me réjouis de l’excellente collaboration entre l’OIE et l’Union européenne notamment la DG SANCO et je salue tout particulièrement l’engagement du Commissaire Dalli dans des thèmes importants comme le bien-être animal et la santé publique vétérinaire qui assure non seulement la prévention et le contrôle des maladies animales infectieuses, y compris celles transmissibles à l’homme, mais contribue aussi à la production alimentaire mondiale d’origine animale et à la sécurité sanitaire des aliments » a déclaré le Dr Vallat.

Souhaitant intensifier davantage leur coopération déjà établie et élargie au cours des dernières années, l’OIE et l’Union européenne ont formalisé un protocole d’accord régissant leurs relations.

« Dans un monde où plus de 20% des pertes de la production animale sont liées aux maladies animales, et face à une demande en protéines animales qui est censée doubler au cours des années à venir, il est important d’agir de façon concrète et de créer les conditions et les partenariats pour que les pays mettent en place les politiques appropriées de prévention et de contrôle des risques sanitaires », a commenté le Dr Vallat. « C’est un accord gagnant-gagnant pour l’OIE et pour l’Union européenne », a-t-il rajouté.

Le bien-être animal et la communication

Le bien-être animal étant une composante essentielle de la santé animale et une préoccupation croissante pour beaucoup de consommateurs, l’OIE et l’Union européenne ont souligné également leur collaboration très positive dans ce domaine, notamment dans le cadre du lancement de la nouvelle stratégie de l’Union européenne pour la protection et le bien-être des animaux et du développement continu de normes de l’OIE votées par 178 pays dans le monde, avec l’appui des Pays Membres de l’Union européenne.

Soulignant le partage de vision des thématiques liées à la santé animale, le Dr Vallat a aussi rappelé l’importance des actions communes menées par les deux organisations en matière de communication « pour assurer une appréciation mondiale croissante de politiques pertinentes de santé animale, de santé publique vétérinaire et de bien-être animal à la hauteur des attentes de tous les citoyens de notre planète ».

Haut