Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

Influenza aviaire H5N1 clade 2.3.2.1

Paris, 31 août 2011 – L’OIE surveille étroitement l’évolution de l’influenza aviaire chez les oiseaux domestiques et sauvages à travers le monde et a pris en compte l’identification récente d’un nouveau virus H5N1 décrit comme étant le clade 2.3.2.1.

De légères modifications génétiques sont habituelles chez les virus de l’influenza A, qu’ils touchent l’homme ou les animaux. L’émergence d’un virus H5N1 clade 2.3.2.1 résulte de l’une des mutations génétiques qui se produisent dans le cadre de l’évolution naturelle du virus. Cette évolution ne constitue pas un motif d’alerte immédiate, mais comme face à toute nouvelle souche émergente, elle rappelle la nécessité d’une surveillance constante des virus dans les populations animales, de manière à détecter très rapidement toute modification des virus circulant sur le terrain et d’appliquer les stratégies de contrôle des maladies les mieux à même de protéger la santé animale et la santé publique.

L’OIE recommande de maintenir la surveillance active des populations d’oiseaux et encourage les Services vétérinaires nationaux à se tenir prêts à déclarer et à prendre en charge rapidement tout événement zoosanitaire inhabituel susceptible d’être l’indice d’une maladie plus grave chez les animaux, ou de présenter un risque pour la santé humaine.

Comme avec les vaccins contre la grippe humaine dont la composition doit être réévaluée chaque année, les vaccins contre l’influenza aviaire doivent être régulièrement testés pour assurer qu’ils protègent efficacement contre les virus qui circulent sur le terrain. Les Laboratoires de référence de l’OIE et autres laboratoires partenaires s’impliquent activement dans la surveillance permanente et le développement de vaccins de qualité, adaptés aux virus préoccupants. Le Laboratoire de référence de l’OIE de Harbin, en Chine, a développé une nouvelle souche vaccinale, qui a protégé les volailles contre une infection par le clade 2.3.2.1. du virus H5N1 dans la phase expérimentale. Lorsqu’il sera disponible, ce vaccin vétérinaire pourra être administré dans les pays où le clade 2.3.2.1. du virus H5N1 a été identifié. L’enregistrement et la fabrication du vaccin sont en cours.

Les recommandations de l’OIE et de l’OFFLU pour la détection précoce et la réponse rapide aux événements de santé animale se révèlent fondamentales pour la prévention et le contrôle des grippes animales et ont un impact bénéfique sur la santé humaine. L’OFFLU est un Réseau scientifique mondial conjoint OIE/FAO de l'expertise des grippes animales, le réseau fournit régulièrement à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) des informations sur les grippes animales afin de faciliter la sélection des souches utilisées pour la fabrication des vaccins contre la grippe humaine.

 

Haut