Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

Virus de l’influenza aviaire chez le porc – Mise à jour

A la suite du communiqué de presse de l’OIE du 22 août 2004, les autorités vétérinaires de la République Populaire de Chine ont fourni, à la demande de l’OIE, des compléments d’information relatifs à l’isolement d’une souche H5N1 du virus de l’influenza chez le porc.

Elles confirment qu’une souche H5N1 a été isolée en 2002 à partir d’échantillons prélevés sur des porcs dans la province de Fujian en 2001. Suite à cette découverte, 1 936 échantillons ont été prélevés en 2003 sur des porcs dans 14 provinces, et une souche H5N1 a de nouveau été isolée dans la province de Fujian. Les deux isolats ont été soumis à des analyses approfondies qui ont mis en évidence une forte homologie avec la souche virale dérivée du canard récemment isolée en Chine chez des oiseaux. Selon les autorités chinoises, aucune variation du virus n’a été observée.

Plus récemment, dans le cadre du programme de surveillance épidémiologique en cours, 1,1 million d’échantillons (dont 4 447 échantillons provenant de porcs) ont été prélevés et analysés entre avril et août 2004 dans 10 provinces, dont celle de Fujian, et aucune infection H5N1 n’a été décelée chez le porc.

Les informations précédentes ne traduisent à ce stade aucune évolution majeure de l’infection des porcs par H5N1. Cependant, l'OIE tient à insister sur la nécessité pour les Pays Membres touchés par l’influenza aviaire de renforcer leur surveillance épidémiologique afin de mieux évaluer les conséquences de la présence du virus H5N1 chez le porc.

Haut