Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

La Côte d’Ivoire et l’OIE réaffirment leur volonté commune d’amélioration mondiale de la santé animale

        

Paris, 17 avril 2015 - Le vendredi 03 Avril 2015, après à la clôture de la conférence internationale FAO/OIE pour le contrôle et l’éradication de la peste des petits ruminants (PPR) qui s’est déroulée à Abidjan (République de Côte d’Ivoire), le Directeur Général de l'Organisation Mondiale de la Santé Animale, Dr Bernard Vallat, a eu l’honneur  d’être reçu par le Président de la République, son Excellence M. Alassane OUATTARA, au Palais de la Présidence de la République.

Cette rencontre fut pour les deux personnalités l’occasion de se féliciter du succès de la conférence destinée à l’adoption et au lancement de la stratégie de contrôle et d’éradication mondiale de la PPR, maladie dévastatrice pour les chèvres et les moutons et aux conséquences économiques très graves pour les éleveurs pauvres. La Côte d’Ivoire a accueilli l’événement en tant que pays dans lequel la maladie a pour la première fois été diagnostiquée en 1941 et aussi en qualité de Pays Membre de l’OIE, qui participe aux activités de l’Organisation depuis sa création.

« Avec plus de 300 participants venant de tous les continents, cet événement hébergé par la Côte d’Ivoire a rencontré le succès escompté, et les recommandations qui en découlent marquent les premiers pas d’un programme de santé animale d’un grand intérêt pour les éleveurs pauvres, partout dans le monde. Ce programme sera mis en œuvre par l’OIE et la FAO avec leurs partenaires régionaux et nationaux » souligne le Dr Vallat.

La rencontre avec le Président de la République fut l’occasion pour le Dr Vallat de rappeler que l’OIE accompagne et appuie la Côte d’Ivoire dans le développement et l’amélioration de ses activités et de ses systèmes de santé publique vétérinaire et de protection de la santé animale, aussi bien pour les animaux terrestres que pour les animaux aquatiques.

Photo: © Présidence de la République de Côte d'Ivoire

Haut