Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

Création d'un nouveau mécanisme mondial OIE/FAO de lutte contre l'influenza aviaire

La conférence régionale OIE/FAO sur la lutte contre l'influenza aviaire, qui a duré trois jours, s'est achevée aujourd'hui à Chi Minh Ville (Vietnam). Elle a été organisée conjointement par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et par l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE), en collaboration avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Les Chefs des Services vétérinaires de 28 pays ont exhorté les gouvernements de la région et la communauté internationale à faire de la lutte contre le virus mortel une priorité fondamentale et à engager plus de ressources financières en faveur des campagnes nationales et régionales de lutte contre la grippe aviaire menées par les Services vétérinaires.

La conférence a recommandé plusieurs stratégies visant à réduire la circulation du virus chez les animaux. Les participants à la réunion ont convenu que, dans les pays actuellement infectés, les vaccins utilisés de façon appropriée peuvent constituer une arme efficace pour combattre la maladie chez les volailles. La coopération régionale a également été évoquée comme étant un élément fondamental de la lutte contre la maladie.

Á cet égard, l'OIE rappelle l'importance du nouveau Réseau mondial de lutte contre l'influenza aviaire dont le lancement officiel aura lieu lors de la Conférence scientifique internationale sur l'influenza aviaire, qui se tiendra au siège de l'OIE à Paris (France) les 7 et 8 avril 2005. La Conférence vise à :

  • collaborer avec le Réseau OMS de surveillance de la grippe chez l'homme pour ce qui concerne les questions liées à l'interface animal-homme
  • développer la recherche sur l'influenza aviaire
  • fournir de l'expertise vétérinaire et de nouvelles compétences aux Pays Membres pour les aider dans le contrôle et l'éradication de l'IA.

Grâce à une coopération active et permanente, le Réseau élaborera et harmonisera des projets synergiques de recherche dans différentes régions du monde. L'échange permanent des informations scientifiques les plus récentes et de méthodes efficaces de contrôle de la maladie animale, constituera une approche proactive pour aider les pays infectés à éradiquer la maladie et les pays indemnes à se protéger.

Tout en rappelant que l'éradication de la maladie à la source reste le moyen le plus sûr d'éviter une pandémie humaine, l'OIE estime qu'il est également crucial que la recherche médicale ait rapidement accès aux souches animales du virus afin de préparer les vaccins les plus efficaces pour l'homme.

Le Réseau OIE/FAO recueillera également des informations sur les activités épidémiologiques nationales et régionales et sera un instrument actif dans la collecte et l'expédition des souches virales aux Laboratoires de référence de l'OIE/FAO. En tant que de besoin, les souches virales seront échangées avec le Réseau des laboratoires de référence de l'OMS pour la grippe.

Haut