Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

Première session du Programme « Améliorer le bien-être animal de l’OIE »

Bogor, Indonésie, 30 octobre - 2 novembre 2012

Paris, 30 octobre 2012 – La première session de formation des formateurs organisée dans le cadre du Programme « Améliorer le bien-être animal »  de l’OIE aura lieu à Bogor, Indonésie, du 30 octobre au 2 novembre avec l’appui du gouvernement d’Indonésie et du Département australien de l’agriculture, de la pêche et des forêts (DAFF).    

« L’OIE soutient activement la mise en place des normes de bien-être animal adoptées par ses Pays Membres dans la région et apporte aux vétérinaires des informations et compétences dans ce domaine. La formation continue, en commençant par les formateurs, est un moyen efficace pour réduire l’écart entre les normes théoriques de bien-être animal de l’OIE et leur mise en place effective » a souligné le Directeur général de l’OIE, Dr Bernard Vallat.

Le Programme « Améliorer le bien-être animal » de l’OIE a pour but d’améliorer le bien-être des animaux d’élevage pendant le transport et à l’abattoir dans quelques Pays Membres. Cet atelier délivrera une information complète aux futurs formateurs visant à améliorer la compréhension des normes de bien-être animal de l’OIE et à soutenir leur mise en place par les acteurs intéressés. Le Programme prendra en considération le contexte local selon lequel les normes de l’OIE doivent être appliquées.

D’autres sessions dans la région sont déjà planifiées : les Philippines sont le prochain pays à en bénéficier. 

Egalement dans la région, Kuala Lumpur en Malaisie sera l’hôte de la prochaine Conférence mondiale de l’OIE sur le bien-être animal, du 6 au 8 novembre 2012. La Conférence sera l’occasion d’aborder notamment les attentes régionales relatives à la mise en oeuvre des normes de l’OIE. Des représentants nationaux, acteurs intéressés et les scientifiques des 178 Pays Membres de l’OIE sont invités à participer.

Haut