Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

Les ministres de l'agriculture du G20 reconnaissent le rôle de la santé animale et des normes internationales de l’OIE en faveur de la sécurité alimentaire mondiale

Paris, le 30 juin 2011 – La réunion des ministres de l'agriculture du G20 s'est terminée par un “Plan d’action sur la volatilité des prix alimentaires et sur l'agriculture” à soumettre aux dirigeants mondiaux en novembre de cette année.

La réunion a conclu que la sécurité alimentaire mondiale et une production agricole durable doivent constituer les objectifs absolus de toute politique agricole efficace, au niveau mondial comme national. Les ministres ont identifié sans ambiguïté la santé animale comme étant une composante cruciale de cet objectif, et souligné “(…) l’importance, en matière de santé publique, animale et végétale, de renforcer les réseaux internationaux et régionaux, l'établissement de normes internationales tenant compte des différences nationales et régionales, les systèmes d’information, de surveillance et de traçabilité, la bonne gouvernance et les services officiels, car ils permettent de détecter précocement et de réagir rapidement aux menaces biologiques, facilitent les flux commerciaux et contribuent à la sécurité alimentaire mondiale.”.

De plus, la déclaration encourage fortement l'OIE, la FAO, l'OMS, le Codex Alimentarius et la CIPV à poursuivre leurs efforts pour accroître la coopération entre agences dans les domaines de la santé publique, animale et végétale.

Le commerce international a également été reconnu comme étant la clé de l'amélioration de la sécurité alimentaire, car les marchés sont essentiels pour attirer davantage d'investissements vers l'agriculture et pour augmenter la production agricole. Un exercice loyal et ouvert du commerce international  “(…) nécessite de continuer à coopérer pour renforcer la gouvernance internationale du commerce agricole en faveur de marchés agricoles mondiaux ouverts, reposant sur des règles et qui fonctionnent bien, via l’OMC et ses accords, tels que son Accord sur l'application des mesures sanitaires et phytosanitaires et ses règles basées sur des normes et recommandations scientifiques élaborées par les organismes internationaux normatifs compétents (CODEX, OIE et CIPV).”

“L'OIE accueille très favorablement le résultat de ce G20”, a commenté le Directeur général de l'OIE, le Dr Bernard Vallat. “C'est un signe encourageant de la part des gouvernements du G20 que de reconnaître que l'application des normes de santé animale de l'OIE peut véritablement jouer un rôle important dans l'amélioration de la sécurité alimentaire mondiale”. 

La Déclaration ministérielle complète “Plan d’action sur la volatilité des prix alimentaires et sur l'agriculture” peut être lue au lien suivant : http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/2011-06-23_-_Plan_d_action_-_VFinale.pdf

Haut