Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

L’OIE lance une nouvelle initiative pour contrôler les populations de chiens errants

L’OIE lance aujourd’hui sa première campagne de communication destinée à lutter contre l’augmentation du nombre de chiens errants. Cette initiative cible les pays des Balkans¹  où les difficultés de contrôle des populations de chiens posent d’importants problèmes aux humains comme aux animaux. Objectif : limiter significativement les abandons de chiens dans les rues. Ce phénomène est connu pour être la principale cause de la présence des chiens errants dans ces pays.

 

Paris, le 13 de mai 2016 - Dans de nombreux pays du monde, les chiens errants continuent de représenter un lourd fardeau pour la société. Ils jouent un rôle important dans la transmission des zoonoses (dont la rage) et dans les pollutions (par les déjections et le bruit). Ils représentent non seulement un risque pour la santé humaine du fait des risques de morsure ou d’accidents de la route, mais aussi pour les autres chiens et animaux domestiques, la faune sauvage et le bétail.

Consciente de ce problème, en 2009 l’OIE a déjà adopté un chapitre²  entièrement dédié au contrôle des populations de chiens errants (dans la partie Bien-être animal du Code sanitaire pour les animaux terrestres).

Aujourd’hui, l’OIE franchit une étape supplémentaire dans le traitement de cette question et lance sa campagne « Sois son héros » dans les pays des Balkans.

S’attaquer aux abandons pour réduire le nombre de chiens errants

Cette campagne cherche à toucher les actuels et futurs propriétaires de chiens, adultes et enfants, dans les Balkans. En effet, la problématique des chiens errants est un problème sociétal dû en grande partie aux comportements inadaptés des humains. Les actions éducatives et de sensibilisation font donc partie des solutions de long terme.

Sous le slogan « Sois son héros », cette campagne diffuse des messages positifs encourageant les propriétaires de chiens à adopter un comportement responsable afin de limiter considérablement les abandons de chiens dans les rues.

L’OIE a spécialement élaboré une boite à outils dédiée à cette campagne de sensibilisation : le logo de la campagne, l’affiche, la brochure, le formulaire de sondage sur le thème de l’achat responsable d’un chien, la bannière publicitaire, la page Facebook de la campagne, des exemples de scripts pour des messages radio, le communiqué de presse et un kit à destination des écoles, comprenant des autocollants, un livre de jeux pour les enfants et une présentation Powerpoint à l’usage spécifique les enseignants.

Une initiative de la Plate-forme régionale de l’OIE sur le bien-être animal pour l’Europe

Il y a deux ans, la Plate-forme régionale de l’OIE sur le bien-être animal pour l’Europe a identifié le contrôle des chiens errants comme l’un des trois chantiers prioritaires de son action, ce qui a conduit au lancement d’initiatives régionales dans les Balkans et en Eurasie occidentale, dans l’intérêt à la fois des chiens (bien-être animal) et de la communauté au sens large (sécurité publique et aspects sanitaires).

Lors de la réunion de démarrage de cette initiative en juin 2014, 11 pays et territoires ont accepté de se conformer avant 2025 au chapitre 7.7. du Code sanitaire pour les animaux terrestres de l’OIE consacré au contrôle des populations de chiens errants. Ce faisant, ils ont reconnu que l‘objectif de ce chapitre est aussi de contribuer à mettre en œuvre le Cadre stratégique mondial OIE/OMS pour l’élimination de la rage humaine transmise par les chiens.

Afin de respecter cette échéance, l’OIE a décidé d’inclure aux actions proposées une campagne de sensibilisation régionale sur les chiens errants en vue de combler les lacunes identifiées dans les domaines de l’éducation et la sensibilisation du public. Cette proposition a été soutenue par l’Union européenne, l’ONG World Animal Protection (WAP) et le Centre régional pour le bien-être animal dans les Balkans (RAWC).

Les autorités vétérinaires nationales, des acteurs clés de la campagne

Les autorités vétérinaires de chaque pays participant, et plus spécifiquement le délégué de l’OIE et les Points focaux nationaux affectés au bien-être animal et à la communication, sont considérés comme les chefs de file et les principaux exécutants de cette campagne au niveau national.

Les autorités vétérinaires nationales seront chargées de faire le lien avec les intermédiaires dans la mise en œuvre de cette campagne, qu’il s’agisse des autorités locales, des praticiens privés, des animaleries, des écoles, des organisations non gouvernementales et des journalistes, en appréhendant de façon très claire le rôle de chacun. L’OIE encourage les autres autorités de niveau national comme les Ministères de la Santé, de l’Éducation, du Tourisme et de l’Environnement à prendre part à cette initiative.

Afin d’aider les services vétérinaires nationaux, l’OIE a préparé un livret intitulé « Comment mener à bien une campagne » comme support d’accompagnement des matériels de campagne susmentionnés, ce qui leur fournira des instructions pour préparer, déployer et évaluer leurs campagnes nationales respectives.

L’OIE sera aussi impliquée « en aval », dans l‘évaluation de l’efficacité de la campagne à son achèvement. Cette évaluation, fondée sur une liste de critères mesurés avant et après celle-ci, sera mise à profit pour l’organisation de prochaines campagnes.

¹Albanie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, Ancienne République yougoslave de Macédoine, Grèce, Kosovo, Monténégro, Roumanie, Serbie et Turquie

²Chapitre 7.7. du Code sanitaire pour les animaux terrestres de l’OIE consacré au contrôle des populations de chiens errants

Vidéo de la Dr Monique Éloit, Directrice générale de l'OIE, lançant la campagne destinée à lutter contre les chiens errants (en anglais)

 

En savoir plus :

 

 

Pour plus d’informations sur la Campagne de l’OIE, contactez l’Unité Communication : media@oie.int  

Haut