Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

Nouveau mandat du Docteur Bernard Vallat en tant que Directeur général de l'OIE

Paris, le 25 mai 2010 – Le Dr Bernard Vallat a été élu Directeur général de l'Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE) pour un troisième mandat.

Aujourd'hui, les Délégués officiels des 176 Membres de l'OIE ont réélu au premier tour le Docteur Bernard Vallat à la tête de l'Organisation pour les cinq années à venir. L'élection s'est déroulée à bulletin secret, selon la règle « un pays, une voix ».

Il s'agit du troisième mandat du Docteur Vallat en tant que Directeur général de l'OIE. Au cours des 10 dernières années, le Docteur Vallat a conduit l'organisation à s'investir dans plusieurs nouveaux domaines d'activités, tels que le bien-être animal, la sécurité sanitaire des aliments d'origine animale en phase de production et le renforcement des Services Vétérinaires. Il a également donné à l'OIE un rôle prépondérant lors de la gestion de crises sanitaires internationales comme la grippe aviaire H5N1 et la récente pandémie H1N1 de 2009.

« Je suis très reconnaissant et honoré de la confiance que les Membres m'ont accordée » a déclaré le Docteur Vallat après sa réélection. « Diriger l'OIE au cours de ces 10 dernières années, a été une un défi et une expérience passionnante.. Je suis très heureux de poursuivre la lourde tâche que nous avons entreprise ensemble, non seulement avec tous les collaborateurs du Siège de l'OIE, ici à Paris, mais aussi avec mes collègues des Représentations Régionales et Sous-Régionales, et avec tous les Membres et partenaires de l'OIE ».

Lors de l'intervention qui a précédé son élection, le Docteur Vallat a donné des indications sur les objectifs stratégiques de l'OIE, qui ont été discutés lors de l'Assemblée mondiale des Délégués pour la période 2011-2015, notamment le renforcement de l'implication de l'OIE dans la conception et la gestion des politiques en matière de santé et de bien-être des animaux et de qualité des Services Vétérinaires. 

Les nouveaux objectifs incluent également les questions sanitaires liées au changement climatique telles que les maladies émergentes, les interactions climat – production animale ou la défense des abeilles, et les politiques de communication qui s'y rapportent.

 

Haut