Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

L’OFFLU et l’OMS prolongent leur collaboration visant à consolider les plans d’alerte pandémiques

Paris, 21 octobre 2013 - L'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) ont signé un accord avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) afin de prolonger de cinq ans leur contribution aux informations zoosanitaires destinées au processus de sélection par l’OMS des virus vaccinaux utilisés contre la grippe humaine.

L’OIE et la FAO gèrent conjointement l’OFFLU qui est un réseau mondial d'expertise scientifique de haut niveau sur les grippes (influenza) animales. L’un des principaux objectifs de ce réseau est de partager avec l’OMS les données sur les grippes animales afin de contribuer à la sélection des virus les mieux adaptés aux vaccins à usage humain, qui peuvent inclure des virus animaux qui pourraient entraîner des menaces pandémiques. Le premier de ces accords a été signé par les trois organisations sœurs en janvier 2011. Depuis lors, l’OFFLU a recueilli des informations sur les virus de la grippe aviaire isolés à partir de prélèvements d’origine animale issus des Centres de Référence de l’OIE et de la FAO, afin d’identifier les souches qui pourraient s’avérer appropriées pour les vaccins à usage humain. Ces données restent essentielles pour la prévention d’une pandémie humaine. Elles consolident, en outre, la capacité de l’OMS à cerner les risques sanitaires potentiels liés aux virus grippaux qui circulent dans les populations animales.

Étant donné le succès de ce mécanisme, l’OIE, la FAO et l’OMS ont décidé de prolonger leur accord du 1er janvier 2014 au 31 décembre 2018 et s’engagent, comme indiqué dans leur accord tripartite, à poursuivre une collaboration étroite sur les risques biologiques existant à l’interface homme-animaux.

Haut