Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

Commentaires de l’OIE sur la mise en évidence du virus « A/H1N1 » chez des porcs au Canada

Paris, le 4 mai 2009 – Les Services vétérinaires du Canada ont annoncé le samedi 2 mai 2009 qu’une exploitation de l’Alberta (Canada) était infectée par le virus « A/H1N1 ». L’infection est probablement liée à la pénétration d’un ouvrier du bâtiment venu travailler sur l’exploitation alors qu’il présentait des symptômes grippaux après un court séjour au Mexique. Cette personne est à présent guérie mais des recherches complémentaires sont en cours.

Certains porcs de l’élevage ont cessé de se nourrir et ont présenté des symptômes respiratoires. Les Services vétérinaires canadiens ont immédiatement décidé de mettre l’exploitation en quarantaine. Les porcs soumis à des prélèvements étaient porteurs du virus « A/H1N1 ». Il s’agissait d’une forme peu sévère de la maladie et les animaux sont à présent guéris.

Conformément aux règles de l’OIE, cet épisode a le statut de maladie émergente ; le Canada prépare actuellement une notification officielle destinée à l’OIE.

En raison de la nature exceptionnelle de cet événement, et afin de conduire d’autres études scientifiques spécifiques, les autorités canadiennes pourraient décider de maintenir la quarantaine.

L’OIE attend par ailleurs les résultats d’expérimentations scientifiques visant à déterminer la sensibilité de différentes espèces animales au virus « A/H1N1 » isolé chez l’homme. Les conclusions, attendues dans les jours à venir, seront publiées dès qu’elles seront disponibles.

Toutes les recommandations formulées par l’OIE avant cet épisode qui a touché des porcs au Canada restent d’actualité, notamment l’application par les Services vétérinaires d’un dispositif de biosécurité visant à protéger les animaux contre l’infection humaine et le renforcement des mesures ciblées de surveillance zoosanitaire.

Mai 2009

Haut