Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

L'OIE est préoccupée par l'évolution de la fièvre de la vallée du Rift en Afrique

Paris, 5 Novembre 2007 - L’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) suit de près la situation due aux foyers de fièvre de la vallée du Rift qui sont apparus au cours de ces dernières semaines en Afrique, et en particulier au Soudan.

L'OIE rappelle l'importance de la vaccination des animaux sensibles comme mesure de contrôle. Les Délégués OIE des pays d'Afrique et du Moyen-Orient ont récemment réitéré leur appui à cette recommandation, lors de l'atelier consacré à la fièvre de la vallée du Rift qui s'est tenu au Caire (Égypte), du 13 au 15 juin 2007 .

La vaccination des animaux et, autant que possible, le contrôle des vecteurs doivent être appliqués bien avant les périodes pour lesquelles il existe un risque d’activité des vecteurs et d’apparition de la maladie.

Les foyers de fièvre de la vallée du Rift ont un impact significatif sur le commerce des ruminants, notamment sur les échanges qui transitent de la corne de l'Afrique vers le Moyen-Orient, avec des pertes significatives de revenus pour les éleveurs des zones et des pays touchés. En recommandant l'application correcte des normes et des lignes directrices, l'OIE veille à la sécurité du commerce et prévient la mise en place de barrières sanitaires injustifiées.

Si des pays à risque en faisaient la demande, l'OIE appuierait toute campagne de vaccination des animaux dans les zones concernées, avec l'aide de la communauté internationale. Une campagne de vaccination doit prévoir un ensemble de mesures destinées à réduire les risques de dissémination mécanique de la maladie par l’inoculation d’animaux infectés et doit prendre en compte le contexte épidémiologique général.

Haut