Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

l'OIE fournit au Togo un million de doses de vaccins provenant de sa banque de vaccins contre l'influenza aviaire H5N1 pour la protection des volailles destinée aux pays en développement ou en transition

Paris, 4 juillet 2007 - Dans la foulée de la confirmation du premier foyer d'influenza aviaire H5N1 au Togo, l'OIE a fourni à ce pays un million de doses de vaccins provenant de sa banque de vaccins contre l'influenza aviaire H5N1 pour la protection des volailles.

La livraison a été effectuée sur la base du partenariat conclu entre l'OIE et les donateurs du Fonds mondial pour la santé et le bien-être des animaux de l'OIE et avec le soutien financier du Canada par l'intermédiaire de l'Agence canadienne de développement international (ACDI).

Depuis sa création en mai 2006, la banque de vaccins a également livré 20 300 000 vaccins à d'autres pays d'Afrique: 14 millions de doses à l'Égypte, 1 million au Mali, 2 millions à la Mauritanie et au Ghana, 1 million au Sénégal et 300 000 à l'île Maurice. Ces livraisons ont eu lieu dans le cadre du partenariat entre l'OIE et le Bureau interafricain des ressources animales de l'Union africaine (UA-BIRA), avec le soutien financier de la Commission européenne et du Canada.

Initialement, l'OIE avait établi cette banque de vaccins virtuelle à l'intention des pays africains et pour aider les pays infectés à vacciner rapidement les populations de volailles à risque. Les pays indemnes qui souhaitent détenir un stock stratégique de vaccins peuvent également faire appel à la banque. Un stock stratégique peut être utilisé par un pays en cas d'une évolution négative durable de la situation.

La banque n'est pas liée entièrement aux stocks physiques de vaccins mais également aux engagements du fournisseur à livrer les produits en fonction des besoins. Cette approche évite les pertes de produits dues au dépassement des dates limites d'utilisation.

Le fournisseur a été choisi par l'OIE au terme d'un appel d'offres international, basé sur la qualité et le prix des produits, et la célérité des livraisons. Ce fournisseur répond à toutes les normes de qualité requises et recommandées dans le Code sanitaire pour les animaux terrestres.

L'OIE a réussi à maintenir et à étendre sa banque de vaccins virtuelle contre l'influenza aviaire à d'autres régions du monde. L'Agence canadienne de développement international (ACDI) a déjà confirmé une participation financière à ce projet global pour trois ans (2007-2009).

Le renforcement des contributions permettra un soutien plus actif de l'OIE aux programmes de vaccination des pays où la circulation permanente du virus fait des politiques de vaccination un outil essentiel de contrôle de la maladie.

Les vaccins doivent être fabriqués conformément au Manuel OIE des tests de diagnostic et des vaccins pour les animaux terrestres et doivent entraîner une réduction significative de l'excrétion virale chez les oiseaux vaccinés s'ils sont infectés ultérieurement.

Les vaccins doivent être choisis sur la base de la démonstration de leur capacité à éviter la circulation virale dans les espèces cibles. Il est souhaitable que les tests de contrôle qualité associés à ce niveau d'efficacité soient mentionnés dans les dossiers individuels des lots. Il est capital que la chaîne du froid (4- 8°C ) soit respectée lors du stockage et du transport des vaccins.

Haut