Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

L’OIE reçoit du Canada une contribution de 2 millions de $ CA pour ses activités de santé animale

Paris, le 26 février 2010 – A l’occasion de sa visite à l’Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE), le ministre de l’Agriculture canadien, Monsieur Gerry Ritz, a annoncé une contribution de 2 millions de $ CA accordés par son pays afin de soutenir les activités de l’ OIE.

« L’impact positif des politiques de santé animale sur l’équité et la sécurité du commerce comme sur le recul de la pauvreté et la santé publique suffit déjà amplement à justifier le financement et le maintien de stratégies de santé animale et de programmes spécifiques dans le monde », a déclaré le Docteur Bernard Vallat , Directeur général de l’ OIE. « Le Canada a toujours soutenu les actions de l’OIE mais je souhaite ici adresser mes remerciements personnels à ce gouvernement qui confirme à nouveau aujourd’hui sa position par cette contribution supplémentaire », a-t-il ajouté.

« Le Canada soutient l’équité et la sécurité du commerce international et nous sommes à Paris pour réaffirmer notre engagement à maximiser les opportunités commerciales mondiales en utilisant des normes scientifiques adoptées par tous les Membres de l’OIE », a déclaré le Ministre canadien, Monsieur Ritz. « Notre gouvernement est heureux d’octroyer cette contribution supplémentaire destinée à conforter les actions vitales de l’OIE, dans le cadre de nos efforts permanents qui visent à promouvoir des échanges internationaux équitables pour les animaux et les produits d’origine animale issus du Canada comme pour les producteurs du monde entier », a précisé le Ministre.

Le Docteur Vallat, Monsieur Ritz et le Docteur Brian Evans, Délégué du Canada auprès de l’OIE, ont discuté de l’importance des normes scientifiques pour la sécurité des transferts internationaux des animaux et de leurs produits. Ils ont aussi abordé le rôle joué par l’OIE dans le contexte du commerce mondial, de la santé publique et du recul de la pauvreté.

Fonds dédiés au renforcement des capacités et à l’application des normes

Les priorités relevant de domaines d’intérêt communs seront évaluées sur une base annuelle afin d’orienter les fonds vers une utilisation optimale, tout en soutenant à la fois les activités du Siège de l’OIE et ses actions régionales par le biais de séminaires régionaux visant au développement des capacités des décideurs nationaux concernés.

Le Fonds mondial de l’OIE pour la santé et le bien-être des animaux a été établi en 2004 pour financer des projets relevant du concept de bien public international et liés au contrôle des maladies animales, notamment des zoonoses, grâce à des investissements visant au renforcement des capacités. Ce fonds permet d’orienter les contributions volontaires vers des activités spécifiques définies avec le donateur.

Haut