Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

Plate-forme régionale de l’OIE sur le bien-être animal pour l’Europe : validation du plan d’action triennal 2014-2016

Première réunion du Comité de pilotage de la Plate-forme régionale de l’OIE sur le bien-être animal pour l’Europe 


Paris, 24 décembre 2014 - Les 19 et 20 décembre s’est tenue au siège de l’OIE, à Paris, la première  réunion du Comité de pilotage de la Plate-forme régionale de l’OIE sur le bien-être animal pour les 53 Pays Membres de la région Europe. La création du Comité découle directement de la 25e Conférence de la Commission régionale de l’OIE pour l’Europe (Fleesensee, Allemagne, septembre 2012). Cette Conférence avait recommandé que tous les Pays Membres de la région suivent une approche commune en matière de bien-être animal et que les normes de l’OIE soient mises en œuvre par étapes à la même enseigne dans toute l’Europe, en utilisant une plate-forme régionale pour les programmes de renforcement des capacités et les échanges sur les meilleures pratiques applicables. Cette initiative tient également compte des recommandations de la 3e Conférence mondiale de l’OIE sur le bien-être animal (Kuala-Lumpur, Malaisie, novembre 2012), qui avait souligné la nécessité de stratégies régionales prenant en compte les spécificités de la région.

Le Comité de pilotage de la Plate-forme est constitué des Délégués OIE de trois pays non européens et de deux pays européens, d’un représentant de la Commission européenne, des Représentations régionales et sous-régionales de l’OIE pour la région Europe et de représentants du Centre collaborateur de l’OIE pour le bien-être animal en Europe. Ce Comité a validé un plan d’action triennal (2014-2016) axé sur la gestion des populations de chiens errants et sur les conditions de transport et d’abattage des animaux d’élevage. Ce plan prévoit un site Internet, la traduction en russe de documents techniques et de normes, des campagnes de sensibilisation et de communication, des ateliers et d’autres actions de terrain. Les activités de la Plate-forme, qui devraient être financées essentiellement par la Commission européenne et par les États membres de l’Union européenne, n’ont pas vocation à entrer en compétition avec les actions lancées récemment par l’Union européenne. Elles ne devront pas non plus faire double emploi avec ces dernières mais au contraire les compléter en ciblant les pays de la région Europe (53 en 2013) où les normes de l’OIE sont ignorées ou mal appliquées. Une attention particulière sera accordée à la collaboration avec les acteurs de la région qui seront consultés sur une base ad hoc en vue d’un déploiement optimal du plan d’action de la Plate-forme.

Depuis la première introduction du bien-être animal comme priorité thématique dans son 3e plan stratégique en 2001, l’OIE a développé de nombreuses normes et de multiples outils pour aider ses Pays Membres à appliquer les textes, ce qui en fait la première organisation de référence pour le bien-être animal dans le monde. Dans le cadre du programme de la Plate-forme, il est attendu de tous les Services vétérinaires des Pays Membres européens l’élaboration de législations et de politiques adaptées à l’application des normes de l’OIE. Cette phase présuppose la conception et la mise en place de politiques intersectorielles entre différentes autorités nationales ou locales, ainsi que des partenariats public-privé, qui ont toujours été préconisés par l’OIE. Comme les autres régions, l’Europe sera en mesure de se doter d’une stratégie régionale en faveur du bien-être animal.

Des informations complémentaires seront prochainement disponibles sur : www.rr-europe.oie.int

Haut