Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

La Banque régionale de vaccins de l'OIE pour l'Asie fournit 50 000 vaccins antirabiques au Laos

28 septembre 2012 – L'OIE a fait don de 50 000 vaccins antirabiques par l'intermédiaire de sa Banque régionale de vaccins pour l'Asie, soutenue par le Programme régional de coopération de l'Union Européenne sur les maladies animales émergentes et ré-émergentes hautement pathogènes (HPED). La Banque de vaccins est gérée par la Représentation sous-régionale de l'OIE à Bangkok.

“Aujourd'hui, il est inacceptable que des milliers de personnes et d'animaux meurent de la rage chaque année, alors que nous disposons de méthodes de lutte efficaces ; la Banque régionale de vaccins pour la rage a été mise sur pied parce que les chiens sont à l'origine de plus de 95 % des cas humains, et que la vaccination est un moyen efficace de lutter contre la maladie à la source” a commenté le Directeur général de l'OIE, le Dr Bernard Vallat. “Cette première livraison est à marquer d'une pierre blanche pour l'OIE et pour l'Union Européenne qui soutient notre combat contre la maladie dans la région,” a-t-il ajouté.

Le Département de l’élevage et de la Pêche du Ministère de l'Agriculture et de la Sylviculture du Laos est le premier bénéficiaire de la Banque de vaccins. Les autorités ont organisé une campagne de vaccination des chiens dans cinq provinces à haut risque : celle de Vientiane Capitale, la Province de Savannakhet, la Province de Champassack, la Province de Luang Prabang et la Province de Vientiane le 28 septembre 2012, coïncidant avec la célébration de la Journée mondiale contre la rage. D'autres pays de la région s’apprêtent aussi à recevoir des vaccins rapidement.

Stratégie, science, impact et coût

La rage tue jusqu'à 70 000 personnes chaque année dans le monde entier, l'Afrique et l'Asie étant les régions les plus affectées. Pourtant, des vaccins pour les chiens sont disponibles et efficaces, la vaccination des chiens étant la politique de contrôle à recommander, son coût représentant environ 10% du coût des traitements appliqués aux personnes ayant été mordues.

“Par la vaccination des chiens, nous avons une stratégie et une base scientifique efficaces avec un impact notoire sur la santé animale et la santé publique, et cela à un coût faible. Le lancement de cette banque de vaccins est une première étape dans le contrôle mondial de cette terrible maladie et un moyen pour sauver la vie des milliers de personnes qui en meurent chaque année,” a dit le Dr Vallat.

Cette première Banque régionale de vaccins antirabiques a été lancée au début de 2012 et pourrait servir de modèle à la mise sur pied d'autres banques de vaccins antirabiques pour d'autres régions du monde. Dans l'idéal, une campagne de vaccination devrait  toucher environ 70 % de la population canine existante.

Critères d'éligibilité de la banque de vaccins

La priorité est donnée à la fourniture de vaccins d'urgence aux pays en développement ayant le plus faible PIB de la région. Les pays doivent fournir une justification de leurs besoins en vaccins, ainsi que des informations sur le contexte épidémiologique, logistique et administratif de leur emploi.

Le pays demandeur doit en particulier :

  • Prouver qu'il y a augmentation des taux de morsure et de mortalité humaine ; que la localisation du ou des foyers accroît le risque de propagation aux personnes et/ou animaux ; et qu'une poursuite de la propagation de la maladie pourrait intervenir ;
  • Fournir une déclaration aux termes de laquelle les Services vétérinaires nationaux sont engagés et auront le pouvoir d'exécuter ou de superviser la vaccination des chiens ;
  • Présenter une stratégie spécifique de vaccination ;
  • Spécifier la nature et les quantités de vaccins demandées ;
  • Donner leur accord aux conditions de transport international ;
  • Des ONG peuvent avoir accès à la Banque de vaccins à condition de mener les campagnes de vaccination des chiens sous la supervision des Services vétérinaires officiels et d’informer les bénéficiaires de l'origine des vaccins.

 

Pour plus d'informations :

Banque de vaccins : http://www.oie.int/en/support-to-oie-members/vaccine-bank/

Portail Internet de l'OIE sur la rage : http://www.oie.int/en/animal-health-in-the-world/rabies-portal/

Informations résumées sur les maladies : http://www.oie.int/en/animal-health-in-the-world/disease-information-summaries/

 

Haut