Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

Conférence scientifique internationale OIE / FAO sur la fièvre aphteuse

La Conférence scientifique sur la fièvre aphteuse a bénéficié du concours des meilleurs scientifiques mondiaux sur le sujet et de celui des représentants des cinq Commissions régionales de l'OIE s'exprimant au nom des 157 Pays Membres de l'OIE présents dans les cinq continents.

Cette Conférence a été co-organisée avec la FAO dans le cadre de son mandat relatif à la lutte contre les maladies animales dans le monde, notamment au profit des pays en développement.

A la lumière de l'analyse des plus récentes connaissances scientifiques sur la maladie et des méthodes à utiliser pour la combattre, la conférence a examiné de quelle manière les règles internationales relatives aux méthodes de lutte et aux précautions à appliquer dans le cadre du commerce international des animaux et des produits qui en sont issus pourraient évoluer.

Les résolutions de cette conférence s'adressent notamment aux Commissions spécialisées de l'OIE qui doivent les transformer en textes normatifs à soumettre éventuellement pour adoption au Comité international, qui est l'assemblée générale des Délégués des Pays Membres de l'OIE.

Elles s'adressent aussi à la FAO et aux organisations d'aide internationale pour orienter leur appui aux actions de contrôle et d'éradication des maladies animales.

Elles concernent aussi les gouvernements, qui doivent comprendre que le contrôle et l'éradication des maladies animales majeures est un élément primordial de lutte contre la pauvreté, de développement économique tout en protégeant l'ensemble de la communauté internationale des risques de maladies animales.

Vous pourrez prendre connaissance de ces résolutions qui seront très prochainement disponibles sur les sites Web de l'OIE et de la FAO. Elles portent notamment sur :

  • Des conditions plus précises pour reconnaître au niveau international le statut sanitaire des pays au regard de la fièvre aphteuse, notamment lorsque le virus circule parmi des animaux qui n'expriment pas les symptômes de la maladie,
  • l'orientation des travaux de recherche et de réflexion à conduire pour clarifier les possibilités d'utiliser la vaccination dans certaines conditions, notamment par l'évaluation rapide des nouvelles générations de vaccins et de tests, et par une réévaluation du risque lié à certains produits d'origine animale provenant d'animaux vaccinés et n'ayant pas été en contact avec le virus de la fièvre aphteuse.
  • Certaines dispositions permettant d'éviter, le cas échéant, l'abattage sanitaire d'espèces animales rares, d'animaux de grande valeur ou faisant l'objet de recherches scientifiques,
  • les priorités de la recherche vétérinaire dans le domaine de la fièvre aphteuse en vue de mieux contrôler la maladie et éviter ainsi les abattages massifs,
  • la sensibilisation de l'opinion publique mondiale et des gouvernements en vue de les convaincre de l'intérêt de renforcer les moyens des Services vétérinaires pour mieux protéger les animaux des maladies, de lancer des programmes internationaux de contrôle et d'éradication des maladies animales épizootiques, tant au profit des pays en développement que dans le but de réduire le risque de leur propagation à travers le monde.

Ces résolutions seront par ailleurs transmises aux organisations internationales d'aide au développement en vue de construire avec les pays qui le souhaitent, des programmes de contrôle et d'éradication de ces maladies animales et de les mettre en œuvre avec l'aide de la FAO et de l'OIE.

Téléchargez le rapport final (résolutions, agenda, liste des participants) : F_69_SG_12_CS3D.pdf ou F_69_SG_12_CS3D.rtf

Contact : Maria Zampaglione

Haut