Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

L’IFHA a signé un accord officiel avec l’OIE en vue de faciliter les déplacements internationaux des chevaux de course

Paris, le 16 juillet 2013 – Un accord officiel a été signé le 10 juillet 2013 entre la Fédération Internationale des Autorités Hippiques (IFHA) et l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), à Paris, au siège de l’OIE, par Louis Romanet, président de l’IFHA et le Docteur Bernard Vallat, Directeur Général de l’OIE. Cet accord fait état de l’adhésion du secteur hippique aux principes de l’OIE qui se charge d’édicter des normes internationales en matière de santé animale. Il constitue l’aboutissement officiel d’un processus par lequel l’IFHA et l’OIE ont travaillé conjointement à l’amélioration des conditions de transfert international des chevaux de course.

L’IFHA partage le point de vue de l’OIE et considère que les exigences appliquées à l’importation des chevaux participant à des compétitions internationales doivent reposer sur des fondements scientifiques. Si les obligations liées à ces transferts internationaux sont scientifiquement fondées, il doit en résulter une bonne harmonisation entre les dispositions réglementant l’importation temporaire de ces chevaux dans les différents pays et une facilitation de leurs transferts internationaux. 

Ce processus devra obligatoirement passer par un partenariat public–privé très fort, par lequel les gouvernements travailleront main dans la main avec les organisateurs des événements afin d’appliquer les protocoles de biosécurité définis, d’assurer une identification et une traçabilité rigoureuses et de mettre en œuvre des normes élevées de sécurité sanitaire et de bien-être pour ces chevaux qui présentent un niveau supérieur de santé et de performances.

L’IFHA constate avec inquiétude que depuis l’épisode de grippe équine de 2007 en Australie, les autorités des pays sont devenues plus méfiantes à l’égard des transferts de chevaux de compétition et ont conduit une série d’évaluations de risques. Ces analyses de risques à l’importation ont systématiquement débouché sur l’utilisation de nouveaux certificats différant du format antérieur reconnu, basé sur le modèle européen, ce qui a conduit à une absence croissante d’harmonisation des réglementations à l’importation. Cet état de fait a créé des difficultés pour le transfert des chevaux de course et freiné le développement des manifestations hippiques internationales.

La Fédération équestre internationale (FEI) a déjà élaboré des solutions avec l’OIE pour faire face à des préoccupations similaires concernant les déplacements internationaux des chevaux d’élite devant participer à des sports équestres. Ce précédent fournit une première opportunité salutaire incitant la filière équestre et le secteur hippique à s’unir à l’OIE sur un front coordonné en vue d’élaborer des lignes directrices et normes internationales permettant de faciliter les déplacements internationaux de tous les chevaux de compétition qui présentent un niveau supérieur de santé et de performances.

L’accord récemment signé marque un nouveau jalon significatif dans l’histoire de l’IFHA et du secteur hippique. L’IFHA se félicite de ce projet motivant de collaboration avec l’OIE et la FEI, qui bénéficiera aussi bien aux chevaux qu’aux secteurs concernés, et espère entretenir avec l’OIE des relations de travail durables et profitables aux deux parties.

 

Haut