Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

La rage tue toujours

Qu’attendons-nous pour nous mobiliser ?

Paris, 28 septembre 2013 – A l’occasion de la Journée mondiale contre la rage, l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), avec le soutien de l’Union Européenne et de la présidente de la Fédération Equestre Internationale (FEI) et ambassadrice de bonne volonté de l’OIE, Son Altesse Royale la Princesse Haya Al Hussein, a produit trois mini films visant à sensibiliser la communauté internationale sur les ravages de la rage et les moyens à mobiliser pour contrôler cette maladie. La rage tue, encore aujourd’hui, jusqu’à 70 000 personnes par an dans le monde, majoritairement des enfants mordus dans les pays en développement par des chiens errants infectés.

Pour défendre cette cause majeure, SAR la Princesse Haya s’allie à la lutte que mène l’OIE depuis des décennies en portant le message de l’Organisation dans les vidéos: « La rage est un grave problème mondial de santé publique trop souvent sous-estimé, voire négligé. Pourtant nous savons qu’elle peut être éliminée. En la combattant à sa source animale et en vaccinant 70% des chiens, nous pourrons l’éradiquer ».

« L’OIE a choisi de sensibiliser un large public en traduisant en images les messages essentiels de l’Organisation sur la rage. Celles-ci ont vocation à interpeller le monde entier sur l’urgence de la situation et à démontrer que des solutions concrètes et accessibles existent » a déclaré le Dr Bernard Vallat, Directeur général de l’OIE.

La rage est une des maladies ciblées comme prioritaires par l’OIE, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), dans le cadre de leur approche commune “Une seule santé”.

Le 28 septembre est déclaré journée mondiale contre la rage. L’OIE apporte notamment son soutien à l’organisation non gouvernementale, Global Alliance for Rabies Control (GARC) et à ses actions à cette occasion.  

Pour plus d’informations

Portail de l’OIE sur la rage 

Suivre l’OIE sur :
YouTube
Facebook
 

Haut