Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

La nouvelle Directrice générale de l’OIE a présenté ses vœux à la presse pour l’année 2016

La Dr Monique Eloit a présenté, ce matin, les lignes directrices qui guideront le travail de l’OIE durant les cinq prochaines années, dans le cadre du sixième Plan Stratégique de l’OIE adopté à l’unanimité par les Pays membres de l’organisation en mai dernier.

Paris, le 13 janvier 2016 – Elue en mai 2015 par l’Assemblée mondiale des Délégués de l’OIE, la Dr Monique Eloit a pris ses fonctions au poste de Directrice générale de l’OIE le 1er janvier dernier, pour un mandat de cinq ans (2016-2020), succédant ainsi au Dr Bernard Vallat. Depuis le Siège de l’OIE basé à Paris, la Dr Eloit conduira les destinées de l’Organisation en encadrant les équipes du Siège et des 13 Réprésentations Régionales et Sous-régionales de l’OIE.

Docteur vétérinaire et inspectrice générale de la santé publique vétérinaire, la septième Directrice générale de l’OIE fût successivement directrice auprès du Directeur Général de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) puis Chef des Services vétérinaires et Déléguée à l’OIE pour la France avant d’occuper la fonction de Directrice générale adjointe de l’OIE, en charge des affaires administratives, financières, des ressources humaines et des actions régionales.

«Je m’attacherai à accroître la visibilité et les performances de l’OIE, d’une part en renforçant, avec l’implication des Délégués, la maîtrise des maladies animales, y compris les zoonoses, d’autre part en développant de nouveaux partenariats et collaborations dans les domaines de la santé publique et de la sécurité sanitaire des aliments. J’accorderai un niveau élevé de priorité à l’amélioration du statut sanitaire des élevages, ce qui contribue également au développement socio-économique durable du secteur de l’élevage, notamment dans les pays les plus pauvres. » a-t-elle rappelé au cours de sa présentation.

Dans ce contexte, elle a assuré que le fonctionnement de l’Organisation et de ses instances s’adapteront aux évolutions de notre temps et aux attentes de la société. Elle a ensuite présenté le sixième Plan Stratégique de l’OIE qui couvre la période 2016-2010, en soulignant que l’OIE continuera de s’appuyer sur les avancées scientifiques les plus récentes pour étayer les bases de ses travaux, et d’assurer une diffusion rapide des méthodes pertinentes de prévention et de contrôle des maladies animales à ses Pays membres.

A l’aide d’exemples concrets, elle a détaillé les axes prioritaires de travail qui permettront de réaliser les trois objectifs stratégiques de l’organisation durant les prochaines années, à savoir :

  • Améliorer la santé et le bien-être des animaux par une gestion adaptée des risques, à travers le développement continu et en temps utile de normes scientifiques, recommandations et lignes directrices actualisées, tout en garantissant l’excellence de l’expertise scientifique, fondement de ces normes et lignes directrices.
  • Conforter la confiance par la transparence et la communication, afin de capitaliser et de diffuser le savoir  et l’expertise techniques. Dans ce contexte, l’accès aux nombreuses informations disponibles par le Système mondial d’information sanitaire, WAHIS, sera amélioré et facilité, et les outils de communication modernisés et diversifiés.
  • Renforcer les capacités des Services vétérinaires et la durabilité de leurs activités en intensifiant la dynamique d’appui aux Pays membres, notamment grâce aux différentes étapes du Processus PVS, et à l’implication de l’OIE dans l’analyse des situations d’urgence lors des crises sanitaires, aux côtés de nos partenaires institutionnels habituels que sont la FAO et l’OMS.

Ainsi, le 6ème plan stratégique de l’OIE sera mis en œuvre afin de poursuivre l’engagement de l’Organisation à soutenir l’amélioration de la qualité des Services vétérinaires, pierre angulaire d’une gouvernance sanitaire mondiale efficiente et essentielle pour relever les défis de l’avenir de notre planète.

Le programme de travail 2016-2020 visera donc à mieux promouvoir l’excellence, la transparence et la solidarité pour une gouvernance moderne de la santé animale.  

Cliquez ici pour visualiser la présentation de la Dr Eloit (en anglais) :

 

Liens utiles

 

Haut