Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

L'Office international des épizooties ouvre sa cinquième Représentation régionale

Le 17 octobre 2000, l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE), représenté par son Directeur général, le Docteur Jean Blancou, et le Gouvernement du Mali, représenté par son Ministre des affaires étrangères, Monsieur Modibo Sidibé, ont conclu un Accord relatif à l'établissement d'une Représentation régionale de l'OIE pour l'Afrique à Bamako (Mali).

Cet Accord réglemente l'installation et le fonctionnement de la Représentation, avec tous les privilèges et immunités y afférant.

L'installation de la Représentation a été décidée en application d'une Résolution du Comité international de l'Office prise le 27 mai 2000, qui visait à atteindre l'objectif que s'était fixé le Comité dès 1990 : établir une Représentation de l'OIE dans chacune des cinq grandes régions du monde. La Représentation de Bamako viendra donc compléter le réseau des Représentations régionales déjà établies pour l'Asie et le Pacifique (Tokyo, depuis 1992), pour l'Europe de l'Est (Sofia, depuis 1994), pour les Amériques (Buenos Aires, depuis 1998), puis pour le Moyen-Orient (Beyrouth, depuis 1999).

La Représentation régionale aura pour objectif de fournir aux Pays Membres de l'OIE des services mieux adaptés et plus rapprochés qui permettent de renforcer la surveillance et le contrôle des maladies animales en Afrique. Elle aura pour mandat  :

1.de contribuer à l'amélioration de la qualité des informations concernant les maladies animales et l'harmonisation des méthodes de lutte employées contre ces maladies, en étroite collaboration avec les services de santé animale, nationaux ou internationaux, établis dans la région.

2.de promouvoir des actions de formation des chefs des Services vétérinaires ou des autres responsables de la santé animale, notamment en recherchant le financement, puis en organisant les cours ou séminaires jugés nécessaires par les pays de la région.

3.d'entreprendre ou de suivre le développement de toute autre action qui serait jugée de l'intérêt des Pays Membres de la région par le Comité international de l'OIE.

Les pays relevant de la compétence de la Représentation régionale sont l'ensemble des pays africains membres de l'OIE.

Les activités de la Représentation seront conduites, dans le cadre d'un Protocole d'Accord signé entre l'OIE et l'OUA/BIRA (Organisation de l'Unité africaine/Bureau interafricain des ressources animales), grâce à la contribution financière de l'Union européenne, puis à celle d'autres donateurs.

Selon le Directeur général de l'OIE :

" L'Afrique avait un besoin urgent d'établir cette Représentation, qui constituera un pôle privilégié de développement pour la surveillance et le contrôle des maladies animales en Afrique. Tous les experts s'accordent à reconnaître que, plus que dans toute autre région du monde, l'élevage joue un rôle crucial en Afrique où les animaux, domestiques ou sauvages, contribuent, très souvent, au fondement de l'équilibre économique et social. Toute menace sur ce capital, au sens propre du terme, peut avoir des conséquences dramatiques. Cette menace est bien souvent celle que font peser les grandes épizooties dont le continent africain risque, hélas, d'être l'un des derniers réservoirs ... ".

Au nom du Gouvernement malien, Monsieur Modibo Sidibé a remercié les Pays Membres de l'OIE en Afrique pour la confiance qu'ils accordaient à son pays, en choisissant Bamako pour siège de la Représentation.

Cette confiance, a souligné le ministre, " est fondée, entre autres, sur les performances enregistrées par le Mali dans le domaine du développement et de l'amélioration de la production animale en Afrique ".

La Représentation de l'OIE pour l'Afrique sera placée sous la responsabilité du Docteur Amadou Samba Sidibé. L'expérience et la compétence professionnelles dont le Docteur Sidibé a fait amplement preuve dans les hautes fonctions qu'il a assurées successivement au Mali, puis à l'OUA/BIRA et à l'OIE, sont un gage pour l'avenir de la Représentation.

Il présentera prochainement aux 155 Pays Membres de l'Office le détail du programme de travail qu'il mettra en ouvre pour améliorer l'information sur les maladies animales, renforcer la sécurité sanitaire des échanges internationaux et protéger la santé animale et la santé publique en Afrique.

Haut