Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

L’OIE recommande la mise en œuvre des normes internationales de bien-être animal pour l’abattage sanitaire des animaux

Paris, le 20 mai 2009 – L’OIE a déjà signalé clairement l’inutilité d’abattre des porcs dans le cadre des foyers récents de la nouvelle grippe A/H1N1.

Dans sa déclaration officielle publiée le 30 avril 2009, l’OIE a rappelé à ses Membres que l’abattage des porcs n'est pas une solution pour se prémunir vis-à-vis des risques de santé publique et de santé animale que présente ce nouveau virus A/H1N1.

Cependant, dans ce contexte et sur la base du principe de précaution, quelques pays ont décidé de procéder à l’abattage massif de porcs. L’OIE rappelle à cet effet que l’abattage des animaux doit toujours se faire dans le respect des normes internationales de l’OIE sur la mise à mort des animaux à des fins prophylactiques (Volume1 ; section 7, chapitre 7.6 du Code Sanitaire des Animaux Terrestres ; http://oie.jouve-si.fr/fr/standards-internationaux/code-terrestre/acces-en-ligne/?htmfile=chapitre_1.7.6.htm

La deuxième Conférence mondiale sur le bien-être animal de l’OIE qui s’est tenue au Caire (Egypte) en octobre 2008 a obtenu le consensus de tous les Membres de l’OIE et de ses partenaires pour la mise en œuvre au niveau mondial des normes de l’OIE en matière de bien-être animal. L’OIE encourage avec force l’application effective de ces normes par tous ses Membres et offre son appui à tout Membre qui souhaite réaliser des opérations d’abattage en conformité avec les normes de l’OIE.

Haut