Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

L’OIE et le Kazakhstan signent un accord de coopération

 


Paris, le 17 octobre 2013 – Le Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), Dr Bernard Vallat et le Ministre de l’Agriculture de la République du Kazakhstan, Mr Mamytbekov A.S. ont signé un accord de coopération en présence du Premier Ministre, Mr Serik Nigmetovich Akhmetov, établissant une nouvelle Représentation de l’OIE dotée du statut diplomatique et basée à Astana, capitale du pays. Cet accord vise à soutenir la prévention et le contrôle des maladies animales dans le pays ainsi que dans la sous-région. Le Premier Ministre a souligné le fait que les Services Vétérinaires du Kazakhstan et des pays d’Asie Centrale développeront notamment, conjointement avec les représentants de l’OIE, une stratégie générale pour le contrôle de la fièvre aphteuse.

L’ « Unité de coordination sous-régionale de l’OIE pour la fièvre aphteuse » basée à Astana facilitera également l’établissement de partenariats de moyen et long terme entre l’OIE et le Kazakhstan. Ainsi, un jumelage a été récemment ratifié entre le Centre national de Référence vétérinaire d’Astana (Kazakhstan)  et le Laboratoire de Référence de l’OIE de l’Istituto Zooprofilattico Sperimentale dell'Abruzzo e del Molise « G. Caporale » CESME, situé à Teramo (Italie), pour le diagnostic de la brucellose.

Dans le cadre de cet accord de coopération entre l’OIE et le Kazakhstan, d’autres projets collaboratifs sont attendus d’ici la fin de l’année 2013 :

  • Un accord de collaboration en vue d’actualiser la législation vétérinaire du pays ;
  • Un projet de jumelage sur l’enseignement vétérinaire entre l’Université Nationale d’enseignement agricole du Kazakhstan basée à Almaty, coordonnant un consortium d’universités kazaques et l’École Nationale Vétérinaire de Toulouse (France).


« Cet accord constitue un jalon important et une première étape sur le chemin conduisant au contrôle des maladies animales en Eurasie, lutte dans laquelle le Kazakhstan a vocation à jouer un rôle majeur », a déclaré le Docteur Bernard Vallat, Directeur général de l’OIE.

 

 

Haut