Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

L’OIE renforce sa collaboration avec la FVE

Rencontre entre l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et la Fédération Vétérinaire Européenne (FVE) pour une collaboration plus étroite.

Paris, 20 janvier 2015 – Une réunion entre le président de la Fédération Vétérinaire Européenne (FVE), Dr Christophe Buhot, le Directeur général de l’OIE, Dr Bernard Vallat, et leurs collaborateurs, s’est tenue le 20 janvier dernier à Paris. Lors de cette rencontre, ont été abordés plusieurs sujets d’intérêt commun, notamment l’application des normes sur le bien-être animal, la bonne gouvernance des composantes publiques et privées des missions des services vétérinaires, l’enseignement vétérinaire, le concept « Une seule santé » et l’utilisation prudente et responsable des antimicrobiens.

Le président de la FVE a saisi cette occasion pour présenter la campagne "Vets are everywhere" (« Les vétérinaires sont partout ») qui vise à soutenir les vétérinaires européens dans leurs actions de promotion de la santé et du bien-être animal, en lien avec la santé publique.

La série de fiches de la FVE sur l’utilisation prudente des antibiotiques, publiées dans le cadre de la campagne « Comment utiliser les antimicrobiens de manière responsable: conseils destinés aux médecins, dentistes et vétérinaires », a été très appréciée.

À cette occasion, le Dr. Vallat a souligné l’importance du document 'Veterinarians are an important part of the solution to the urgent matter of antimicrobial resistance' publié en décembre dernier qui rappelle la responsabilité de tous les acteurs dans la lutte contre l’antibiorésistance (médecins, vétérinaires, patients, éleveurs), ainsi que l’obligation de la bonne gouvernance (législation, contrôles, communication…) s’imposant aux autorités nationales, régionales et internationales, y compris l’importance de la supervision de l’usage des antibiotiques chez l’animal dans le monde par des vétérinaires bien formés et bien organisés.

Unir les forces contre l’antibiorésistance
Le directeur général de l’OIE a rappelé la nécessité d’une action commune dans la lutte contre l’antibiorésistance. Afin de faire face à cette menace mondiale, l’OIE promeut, par le biais de ses normes* internationales, l’utilisation responsable et prudente des antibiotiques pour en préserver l’efficacité thérapeutique autant chez les animaux, que chez l’homme.
Pour cela, le Dr Bernard Vallat a souligné que l’OIE travaille en collaboration étroite avec l'Organisation Mondiale de la Santé à la définition du « plan d’action mondial pour combattre la résistance aux antimicrobiens » pour une meilleure coordination des actions mondiales afin de mieux gérer les risques sanitaires liées à l'usage des agents antimicrobiens, notamment à l’interface animal-homme-écosystèmes. L’alliance avec la FVE s’avère donc cruciale pour mettre en œuvre toutes les actions recommandées.

Pour en savoir davantage :


*Le Code sanitaire de l’OIE pour les animaux terrestres contient quatre chapitres importants sur ce point. L’Assemblée Mondiale des Délégués nationaux de l’OIE a adopté ces normes ainsi que la liste des agents antimicrobiens importants en médecine vétérinaire en 2007; celle-ci a été mise à jour en 2013 pour prendre en compte certains aspects préoccupants pour la santé humaine. Les normes portant sur les méthodes analytiques sont décrites dans le Manuel.

Haut