Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

L’OIE ouvre en Tunisie une seconde Représentation sous-régionale pour l’Afrique

Paris, 21 mai 2009 - L’Organisation mondiale de la santé animale (l’OIE) ouvre une nouvelle Représentation sous-régionale pour l’Afrique basée à Tunis (Tunisie) .

« La mise en conformité mondiale des Services vétérinaires aux normes internationales de qualité se poursuit. Cette nouvelle Représentation sous-régionale pour l’Afrique sera un tremplin supplémentaire pour la prévention et le contrôle des maladies animales sur le continent africain », a déclaré le Docteur Bernard Vallat, Directeur général de l’OIE.

Lors de sa visite au siège de l’OIE à Paris, la Sous-Secrétaire d’Etat italienne pour le travail, la santé publique et les politiques sociales, Madame Francesca Martini, a souligné que son pays avait pris l’engagement de soutenir les actions de l’OIE dans cette région. La Représentation sous-régionale ainsi que les programmes de santé animale pour la région méditerranéenne seront soutenus par une subvention de 3 millions d’Euros consentie par l’Italie et par des financements et une assistance technique émanant de l'Union européenne et de la France, ainsi que par contribution en nature du gouvernement tunisien.

Ce second bureau sous-régional, rattaché à la Représentation régionale de l’OIE pour l’Afrique, située à Bamako au Mali, concentrera ses activités sur les pays du Maghreb, alors que la Représentation sous-régionale de Gaborone a u Botswana, œuvre sur la partie sud du continent.

Améliorer la qualité des Services vétérinaires, renforcer les capacités et harmoniser les méthodes de contrôle des maladies animales

La Représentation sous-régionale sera chargée d’améliorer la qualité des Services vétérinaires nationaux. Elle s’efforcera d’harmoniser les méthodes de prévention et de contrôle des maladies ainsi que les prestations de santé animale délivrées dans la région par le secteur public et le secteur privé. Cette nouvelle Représentation fera également partie d’un Centre régional de santé animale qui doit être établi en collaboration avec la FAO dans le cadre du Programme « GF-TADs » (Plan-cadre mondial pour la lutte progressive contre les maladies animales transfrontalières), piloté par l’OIE et la FAO .

Dans le domaine du renforcement des capacités, la Représentation sous-régionale sera chargée de former les hauts responsables nationaux de la santé animale, notamment les Délégués de l’OIE, les points focaux nationaux de l’OIE pour : le bien-être animal, la sécurité sanitaire des aliments d'origine animale en phase de production, les informations zoosanitaires (WAHIS), les produits vétérinaires, les animaux aquatiques et la faune sauvage ; ainsi que les représentants du secteur privé, entre autres en finançant et en organisant des sessions de formation ou des séminaires.

La Représentation sous-régionale s’attachera à promouvoir le respect des droits et obligations des Membres de l’OIE et à soutenir les Laboratoires vétérinaires dans la sous-région, notamment en favorisant des programmes de jumelage entre des Laboratoires de référence de l’OIE de toutes les régions du globe et des laboratoires candidats de la sous-région.

« Les Représentations régionales et sous-régionales localisées sur des sites clés tels que le Maghreb et la région méditerranéenne soutiennent les efforts de l’OIE visant à tisser un réseau mondial de systèmes de santé animale capables de combattre partout les maladies émergentes ou ré-émergentes, et notamment les zoonoses », a expliqué le Docteur Bernard Vallat.

Haut