Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

Le groupe de travail de l'OIE sur le bien-être animal

La première réunion du Groupe de travail sur le bien-être animal s'est tenue au siège de l'OIE du 16 au 18 octobre 2002, suite à la Résolution sur le bien-être des animaux adoptée par le Comité international de l'OIE en mai 2002. Le groupe était composé de vétérinaires et de spécialistes du bien-être animal représentant un large éventail de pays et de cultures.

Tout en affirmant qu'il était important que l'OIE soit transparent dans l'élaboration de sa politique, le Groupe de travail a débattu des meilleures méthodes pour travailler avec les organisations non gouvernementales (ONG), y compris les organisations professionnelles, à l'avantage de toutes les parties. Il a proposé la tenue d'une Conférence sur le bien-être animal au début de 2004 pour expliquer la stratégie et l'action de l'OIE et pour recueillir les propositions des ONG sur la façon dont elles pourraient s'organiser autour de domaines d'intérêt pour mieux participer aux activités de l'OIE. Le Groupe a également proposé d'améliorer grâce à la Conférence la perception globale du lien scientifique entre la santé animale et le bien-être animal.

Le Groupe de travail a demandé de faire fonction de comité de pilotage encadrant le travail de Groupes ad hoc en fixant, en accord avec le Directeur général de l'OIE, leur composition et leur mission et en jouant un rôle de suivi permanent. Les résultats obtenus seront transmis à la Commission du Code pour approbation et ensuite au Comité international au mois de mai de chaque année pour examen et adoption.

Conscient des questions sensibles qu'implique l'élaboration de normes relatives au bien-être animal, mais aussi de la nécessité de faire progresser l'OIE dans cette direction, le Groupe de travail a recommandé que les Groupes ad hoc établissent d'abord des propositions détaillées sur les politiques et principes directeurs propres à leur sujet, pour faire le lien entre la position générale de l'OIE sur les politiques et les principes, et les futures normes en matière de bien-être des animaux.

Le Groupe de travail a élaboré un plan d'action pour 2003 qui comporte les points suivants :

  • Définition de ses missions, des principes directeurs et des politiques en vue de leur adoption par le Comité international ;
  • recherche de l'expertise et élaboration de bases de données sur tous les  participants potentiels;
  • conférence internationale sur le bien-être des animaux ;
  • proposition de mandat, dechamp d'action et de composition des Groupes ad hoc, avec si possible l'organisation des réunions de deux d'entre eux pendant le premier semestre 2003 ;
  • sensibilisation accrue au bien-être des animaux dans l'enseignement du premier cycle universitaire ;
  • sensibilisation accrue aux besoins de la recherche sur le bien-être des animaux et de son financement ;
  • promotion de la collaboration entre universités et institutions de recherche ;
  • plan de communication interne et externe ;
  • identification des activités futures et des nouveaux problèmes.

Le Groupe de travail a révisé le champ d'action, élaboré un projet de mandat des Groupes ad hoc et identifié leurs membres potentiels. Ces Groupes seraient chargés de traiter les questions suivantes :

  • transport des animaux
  • élimination des animaux à des fins sanitaires et
  • abattage dans des conditions décentes (y compris un sous-groupe pour l'abattage rituel)

Le Groupe de travail a également recommandé que l'OIE continue de travailler avec l'Association internationale du transport aérien (IATA) et l'Association pour le transport des animaux (AATA) sur les questions relatives au transport par voie aérienne.

Haut