Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

L'Assemblée mondiale des Délégués nationaux de l'OIE adopte un 5e plan stratégique afin de poursuivre les missions globales de l'OIE dans les domaines de la santé et du bien-être des animaux

Paris, le 26 mai 2010 – Les Délégués des 176 Membres de l'OIE ont adopté le 5e Plan stratégique qui établit une feuille de route pour les missions globales de l'OIE en faveur de la santé et du bien-être des animaux sur la période 2011-2015.

Le Plan définit de nouveaux domaines d'action pour l'Organisation :
• renforcement des activités en faveur de la sécurité alimentaire, du recul de la pauvreté, de la santé animale et de la santé publique vétérinaire ; 
• consolidation du concept « Une seule santé » et d'autres domaines de coopération avec des organisations partenaires ;
• l'impact des changements climatiques et environnementaux sur l'émergence et l'apparition des maladies animales ainsi que l'impact des systèmes de production animale sur le changement climatique.

Le Plan confirme également le maintien des priorités dégagées dans les plans précédents, notamment le 4e  Plan stratégique (2006-2010) :
• diffusion mondiale d'informations sur les maladies animales et les zoonoses ;
• développement et mise en oeuvre des normes et lignes directrices à base scientifique; 
• méthodes de prévention, de contrôle et d'éradication des maladies animales, notamment des zoonoses ; 
• conformité aux concepts de bonne gouvernance et renforcement des capacités des Services Vétérinaires nationaux ;
• consolidation de l'influence de l'OIE sur la conception des politiques, la recherche appliquée et la gouvernance;
• communication des informations de l'OIE.

Pour conduire l'application du nouveau Plan, l'Assemblée Mondiale des Délégués a renouvelé sa confiance au Docteur Bernard Vallat et l'a élu à bulletin secret pour un troisième mandat de cinq ans en tant que Directeur général de l'OIE. 

Bilan de la santé animale dans le monde et questions clés débattues 


Lors de l'Assemblée, la situation zoosanitaire mondiale concernant 118 maladies des animaux terrestres et aquatiques a été examinée en détail avec les Membres de l'OIE.

Deux thèmes techniques sur des questions d'importance pour la communauté internationale en matière de santé et des bien-être des animaux ont été débattus lors de la Session : 
• Le point de vue du secteur privé sur l'utilisation des normes publiques et privées; 
• Aspects économiques des Services Vétérinaires.

Principaux travaux de l'Assemblée

Les Délégués ont approuvé la nouvelle liste des pays et des zones qui avaient demandé la reconnaissance officielle par l'OIE de leur statut sanitaire pour une ou plusieurs des quatre maladies prioritaires : encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), fièvre aphteuse, péripneumonie contagieuse bovine (PPCB) et peste bovine.

Concernant l'ESB, l'OIE a reconnu à l'Inde et au Pérou le statut de « risque négligeable ». La République de Corée et le Panama ont été reconnus comme ayant un statut de « risque maîtrisé ». 

Le Botswana, le Lesotho, les Philippines, Saint-Marin et la Turquie ont été récemment reconnus « indemnes de fièvre aphteuse, avec ou sans vaccination, pour tout ou partie de leur territoire ». Après bientôt neuf ans, le Swaziland a recouvré son statut de pays « indemne de fièvre aphteuse sans vaccination ».

L'OIE a réitéré son objectif, partagé avec la FAO, qui est de déclarer l'éradication mondiale de la peste bovine en 2011.

Dans le cadre de ses travaux normatifs l'Assemblée a adopté ou mis à jour 56 chapitres du Code des Animaux Terrestres de l'OIE portant entre autres sur les questions suivantes : 
• l'utilisation d'animaux pour la recherche et l'enseignement;
• quelques aspects du bien-être animal en pisciculture;
• l'introduction aux recommandations visant à contrôler l'antibiorésistance chez les animaux aquatiques; 
• la manipulation, l'élimination et le traitement des déchets d'animaux aquatiques.

Travailler pour des Services Vétérinaires nationaux de haut niveau partout dans le monde

Les Délégués ont également accepté la candidature de 2 nouveaux Centres Collaborateurs et 4 nouveaux Laboratoires de Référence, portant à 227 le nombre de centres officiels d'excellence scientifique au sein du réseau mondial de l'OIE.

En application de l'engagement permanent de l'OIE à aider les Services Vétérinaires à se conformer aux normes de l'Organisation sur la qualité, 93 évaluations PVS indépendantes (Performances des Services Vétérinaires), réalisées par des experts agréés par l'OIE, ont été présentées à l'Assemblée. À ce jour, 22 missions d'analyse PVS des écarts et 11 missions visant à la modernisation de la législation ont été conduites dans le monde. 

D'autres événements ont marqué la Session, notamment la remise du Prix 2010 de la Journée vétérinaire mondiale à l'Université Vétérinaire et des Sciences Animales de Lahore au Pakistan pour sa célébration réussie de cette journée sur le thème : « Un monde, une seule santé : renforcer la coopération entre vétérinaires et médecins ». La médaille d'or de l'OIE a été décernée au Dr Emerio Serrano de Cuba.

Environ 600 participants représentant les Membres de l'OIE ainsi que des organisations intergouvernementales (FAO, OMS, Banque mondiale, OMC, etc.), régionales et nationales ont participé à cet événement. Des personnalités de haut niveau dont SAR la Princesse Haya Bint El Hussein et de nombreux ministres des Membres de l'OIE ont honoré l'Assemblée de leur présence.

 

 

Haut