Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

La réunion du Dispositif pour le développement des normes et du commerce international (STDF) à l'OIE - Un autre pas en avant

La Table ronde des bailleurs de fonds sur le Dispositif pour le développement des normes et du commerce international (STDF) s'est réunie les 9 et 10 septembre 2004 au siège de l'OIE à Paris.

Des observations et des explications concernant le dispositif STDF ont été présentées en introduction par les représentants de haut niveau de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE), de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), de la Banque mondiale, de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Dans le cadre du STDF, ces organisations ont pris l'engagement d'aider les pays en développement à augmenter leurs compétences et leurs capacités pour qu'ils puissent mieux contribuer à l'élaboration et à l'application de normes internationales sanitaires et phytosanitaires (SPS), afin de procurer et de développer l'accès de leur pays aux marchés internationaux tout en agissant pour améliorer la santé publique, animale et végétale sur leur territoire.

Toutes les grandes organisations internationales de financement du développement ont participé à la réunion des bailleurs de fonds. Elles ont unanimement exprimé leur vif intérêt et leur soutien au concept du STDF et ont contribué par leurs commentaires à la clarification et à l'amélioration du Plan de travail du programme. Outre le soutien qu'ils ont apporté au STDF, les donateurs ont manifesté leur intérêt pour fournir une assistance aux pays en développement et permettre à ceux-ci d'accroître leurs demandes de fonds du STDF en les appuyant par des actions appropriées.

Plusieurs donateurs se sont engagés à apporter leur contribution au STDF. Des engagements concrets immédiats ont été annoncés par le Royaume Uni pour un montant de 250 000 livres sterling et par les Pays-Bas pour un montant de 300 000 euros. La France a autorisé le transfert de 100 000 euros en faveur du STDF. La Banque mondiale et l'Organisation mondiale du commerce (OMC) avaient déjà participé au financement actuel du STDF.

Les trois projets déjà présentés par l'OIE ont été définitivement approuvés en vue de leur application immédiate. Les projets portent sur la formation de formateurs destinée aux représentants nationaux de l'OIE (Délégués), sur un nouvel instrument permettant l'évaluation des capacités des Services vétérinaires des Pays Membres et sur le renforcement des Services vétérinaires en Afrique. Le montant total des trois projets s'élève environ à 500 000 dollars.

Haut