Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

L’Université du Minnesota (États-Unis d’Amérique) et l’Université de Chiang Mai (Thaïlande) s’engagent dans le premier projet de jumelage entre établissements d’enseignement vétérinaire

Paris, le 9 juillet 2013 – L’Université du Minnesota (États-Unis d’Amérique) et l’Université de Chiang Mai (Thaïlande) s’engagent dans le premier projet mis en place dans le cadre du Programme de jumelage de l’OIE pour l’enseignement vétérinaire.

Les activités des Services vétérinaires, avec leurs composantes publique et privée, sont reconnues comme un bien public mondial. Un enseignement vétérinaire de qualité est l’une des clés de voûte de la bonne gouvernance des Services vétérinaires nationaux. Cependant, dans nombre de pays, surtout dans des pays en développement ou en transition, la qualité de l’enseignement vétérinaire ne répond pas aux conditions indispensables à des Services vétérinaires hautement compétents. 

Comme expliqué dans le Guide de l’OIE sur le Programme de jumelage pour l’enseignement vétérinaire (http://www.oie.int/fr/appui-aux-membres-de-loie/education-veterinaire/jumelages-entre-etablissements-denseignement-veterinaire/), cette initiative donnera aux Pays Membres l’opportunité de mettre en place des structures et des méthodes de formation modernes, reposant sur des normes internationales reconnues.

Ce projet de jumelage entre les universités de Chiang Mai et du Minnesota s’étendra sur deux ans et vise à la mise en oeuvre des recommandations de l’OIE sur les compétences attendues des jeunes diplômés en médecine vétérinaire et au respect des recommandations internationales édictées par l’Organisation. Ce projet fournira aux deux établissements l’opportunité d’améliorer et de faciliter les échanges de connaissances, d’idées et d’expérience.

« Grâce à ce Programme de jumelage de l’OIE, nous comptons améliorer nos capacités afin que notre institut soit reconnu comme un établissement d’enseignement vétérinaire de haut niveau au sein de l’Association des nations de l'Asie du Sud-Est », a déclaré Lertrak Srikitjakarn, Professeur associé et doyen de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Chiang Mai.

« La mise en place d’un partenariat avec l’Université de Chiang Mai pour ce projet de l’OIE sur l’enseignement vétérinaire sera profitable aux deux parties car nous nous efforçons d’améliorer les capacités de nos vétérinaires afin de consolider le contrôle des maladies transfrontalières et les zoonoses et de renforcer les Services Vétérinaires officiels de nos pays respectifs », a ajouté le Professeur Trevor Ames, doyen du Collège de médecine vétérinaire de l’Université du Minnesota.

L’OIE soutient ses Pays Membres dans l’amélioration des capacités des composantes publique et privée de leurs Services vétérinaires nationaux par le biais de la procédure PVS (Performance des Services Vétérinaires) et du Programme de jumelage interlaboratoire, le Programme de jumelage pour l’enseignement vétérinaire venant compléter cette initiative globale.

« Les Programmes de jumelage de l’OIE sont un succès parce qu’ils reposent strictement sur des arrangements préliminaires directs entre les partenaires potentiels et qu’ils réduisent efficacement l’écart entre les niveaux d’expertise scientifique des pays développés et des pays en développement. Ce Programme de jumelage pour l’enseignement vétérinaire revêt une signification particulière car l’enseignement reste un fondement important de toute activité conduite par les vétérinaires qui, dans tous nos Pays Membres, doivent faire la preuve du niveau minimal de qualification et de formation défini dans les lignes directrices sur les compétences attendues des jeunes diplômés en médecine vétérinaire », a expliqué le Docteur Bernard Vallat, Directeur général de l’OIE.

Informations complémentaires :

http://www.oie.int/fr/appui-aux-membres-de-loie/education-veterinaire/

 

Haut