Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

L'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) accueille favorablement la coopération mondiale qui s'établit pour combattre l'influenza aviaire

L'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) accueille favorablement la coopération mondiale qui s'établit pour combattre l'influenza aviaire. Il s'agit d'une étape essentielle de la prévention d'une pandémie humaine potentielle, pour laquelle l'importance du contrôle de la maladie à sa source animale doit être impérativement prise en compte.

De retour d'une mission de deux jours en Russie où il a participé au séminaire de l'OIE consacré à l'organisation des Services vétérinaires des Pays Membres de l'OIE en Europe, le Docteur Bernard Vallat, Directeur général de l'OIE, a déclaré qu'une telle coopération internationale est capitale face au problème posé par l'influenza aviaire.

" Dans les circonstances actuelles, au vu de la propagation de l'influenza aviaire, il me paraît particulièrement important que ce séminaire se soit déroulé en Russie " ajoute-t-il. " C'est la première fois qu'une conférence européenne réunissant des représentants nationaux de haut niveau d'environ 50 Pays Membres européens de l'OIE est entièrement consacrée à l'organisation des Services vétérinaires nationaux. Le public est de plus en plus conscient de l'intérêt global du travail accompli par ces services en matière de prévention des zoonoses. Le problème actuel de la propagation de l'influenza aviaire illustre combien il est important d'allouer des ressources publiques suffisantes pour assurer l'efficacité des Services vétérinaires nationaux, indispensables non seulement à l'économie agricole, à la santé publique et à la sécurité alimentaire, mais aussi à la prévention des pandémies humaines potentielles. "

" Les pays doivent renforcer leurs efforts de prévention et attacher une plus grande importance aux problèmes zoosanitaires afin de lutter contre l'influenza aviaire à sa source animale", ajoute encore le Docteur Vallat.

Les recommandations du séminaire, qui considèrent comme prioritaire l'application correcte des normes internationales de l'OIE sur la qualité et l'évaluation des Services vétérinaires, permettront aux pays européens de renforcer sans relâche leur coopération pour lutter contre les maladies animales et plus particulièrement contre les affections transmissibles à l'homme.

Le séminaire a également mis en lumière la nécessité urgente de créer, sous les auspices de l'OIE, un organisme international indépendant chargé de l'évaluation des Services vétérinaires nationaux, afin de juger de la conformité de ces structures aux normes de l'OIE, et plus particulièrement de leur qualité et de leur efficacité.

Le Docteur Vallat a par ailleurs accepté la réalisation en urgence d'une évaluation internationale, coordonnée par l'OIE, sur la situation épidémiologique des oiseaux sauvages en Sibérie, avant leur migration vers d'autres parties du monde.

Haut