Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias


"Une seule santé" en bref

Si « Une seule santé » n’est pas un concept nouveau, l'OIE l'envisage et le met en œuvre comme une approche collaborative globale pour aborder dans leur ensemble la santé animale et la santé publique. Une collaboration de cette nature ne peut se limiter à un plan international mais doit être transposée en un paradigme innovant et fondateur au niveau  national.

La promotion d'une approche collaborative de type « Une seule santé » au niveau national conférera un soutien politique renforcé dans la durée afin d’assurer la prévention coordonnée des maladies à impact majeur sur la santé publique et animale, à l'interface homme-animaux.

Les efforts déployés récemment pour contrôler les maladies pandémiques émergentes d'origine animale et améliorer la préparation aux pandémies ont de nouveau souligné la nécessité d'une collaboration accrue pour réduire à la source les risques à potentiel zoonotique liés notamment aux maladies d'origine alimentaire et aux maladies animales sévères. C’est pourquoi l'OIE continue d'insister sur l’importance cruciale d'une amélioration constante de la gouvernance vétérinaire et d’une coopération avec les responsables de la santé publique, en considérant comme un bien public mondial toutes les actions en la matière.

Nouvelle Publication

Cadre opérationnel OIE-OMS pour une bonne gouvernance à l’interface homme-animal : articuler les outils de l’OMS et de l’OIE pour l’évaluation des capacités nationales

L’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Banque Mondiale, a élaboré un guide destiné aux instances nationales de santé publique et aux autorités nationales de santé animale représentées par les Services vétérinaires. Ce document dont l’objectif est d’exposer des méthodes visant à renforcer la bonne gouvernance des systèmes sanitaires dans le monde

 

Alliance Tripartite FAO/OIE/OMS

Dans le cadre de leur Alliance tripartite, la FAO, l'OIE et l'OMS reconnaissent leurs responsabilités respectives dans la lutte contre les maladies à fort impact sanitaire et économique, dont les zoonoses. Elles travaillent ensemble depuis de nombreuses années pour prévenir, détecter, contrôler et éliminer les menaces sanitaires pour l'homme, dont l'origine directe ou indirecte provient des animaux. En 2010, la Note Conceptuelle commune FAO/OIE/OMS (Avril 2010) a officiellement formalisé cette collaboration étroite, avec des stratégies communes à l'interface Homme - animal- environnement, afin de soutenir leurs Pays Membres.

Trois domaines de travail prioritaires ont été définis: les influenza zoonotiques, la rage et la lutte contre l’antibiorésistance.

Des fiches informatives relatives à ces sujets sont ci-dessous disponibles :

Fiche FAO/OIE/OMS sur la lutte contre
l'antibiorésistance

Fiche FAO/OIE/OMS sur la lutte contre  
la rage

                  

Fiche FAO/OIE/OMS sur les influenza zoonotiques (a venir)

Haut