Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias

Les 3 priorités de l’alliance Tripartite

Dans le cadre de leur étroite collaboration et de l’élaboration de stratégies communes pour la prévention des risques sanitaires à l’interface homme-animal-écosystèmes, la FAO, l’OIE et l’OMS se sont fixé trois domaines prioritaires, depuis 2011.

Les influenzas zoonotiques

L'antibiorésistance

La rage

Portail sur l'influenza
(en cours de révision)

Portail sur l'antibiorésistance

Portail sur la rage

L’expansion mondiale de l’épizootie de grippe aviaire H5N1 au début des années 2000, et ses nombreuses conséquences économiques et sanitaires ont été un déclencheur de l’intensification du travail en commun de la FAO, de l’OIE et de l’OMS. Depuis lors, les trois organisations échangent régulièrement sur le suivi de la situation mondiale au regard des influenza zoonotiques.


Réseau mondial d’expertise OIE/FAO pour la lutte contre les influenzas zoonotiques


Mis en place en 2005, ce réseau d’experts mondiaux est destiné à mieux surveiller la grippe chez l'homme sur les questions liées à l'interface animal-homme. Il a, depuis 2009, étendu son champ d’action à toutes les grippes animales et continue d’accroître ses activités.


OFFLU collabore notamment avec l'OMS pour contribuer à la préparation précoce de vaccins pour l'homme.

Les antibiotiques sont essentiels pour la santé humaine, la santé animale et le bien-être animal. Leur mauvais usage peut entraîner l’apparition de bactéries résistantes à leur action, c’est-à-dire antibiorésistantes. Ce phénomène limite l’efficacité et la disponibilité des agents antimicrobiens et nuit gravement au contrôle efficace des maladies infectieuses dans le monde.


En parallèle, la globalisation entraîne la dissémination des agents pathogènes, y compris des bactéries résistantes, sur la planète.


Les actions conjointes FAO-OIE-OMS ont pour but de :

  • S’assurer que les agents antimicrobiens conservent leur efficacité
  • Promouvoir leur usage responsable et prudent
  • Permettre à tous un accès à des médicaments de qualité.

 

Fiche FAO-OIE-OMS sur la lutte contre l'antibiorésistance

La rage tue encore plusieurs dizaines de milliers de personnes chaque année. Pourtant, nous disposons de tous les moyens nécessaires à sa prévention et son élimination.


Depuis 2011, l’Alliance Tripartite a élaboré une stratégie conjointe mondiale pour contrôler cette maladie.


La priorité est donnée à la bonne gouvernance en matière de répartition des ressources publiques et privées, locales, nationales et internationales destinées aux actions préventives prioritaires à conduire chez l'animal, en particulier la vaccination des chiens.


Fiche FAO-OIE-OMS sur la lutte contre la rage

 

 

Haut